×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Stagnation

Par L'Economiste | Edition N°:1163 Le 12/12/2001 | Partager

. Plus forte hausse, IBMC avec 5,99%. Plus forte baisse, BNDE avec 5,89%Le marché a été quasi stagnant pour la première séance de la semaine, l'IGB ayant clôturé à -0,01% à 606,27 points. La contre-performance annuelle s'en retrouve à -7,92%. Les volumes sont toujours aussi faibles, s'établissant à 30 millions de DH dont 70% ont été drainés par le marché de blocs. Deux opérations ont eu lieu de gré à gré concernant 22.395 titres Wafa Assurance échangés à 450 DH l'unité et 1.000 actions Auto Nejma vendues à 310 DH. Côté variations, la balance a plutôt penché vers la hausse. Sur les 22 valeurs qui ont traité, 9 étaient en hausse contre 6 en baisse et 7 en stagnation. Les plus fortes baisses ont été du lot de BNDE (-5,89%), Nexans Maroc (-3,33%) et BCM (-2,34%). Du côté des hausses, c'est IBMC qui s'est illustré (5,99%). Rappelons que la technologique a publié des résultats semestriels en hausse par rapport aux prévisions. Le résultat d'exploitation a enregistré 12% de progression au lieu des 10% prévus. La marge brute, quant à elle, a progressé de 18% au lieu des 14% prévus. Maghrébail, quant à elle, a progressé de 4,29%, suivie de Aluminium du Maroc (3,52%). Le marché a repris sa tendance baissière victime de prises de bénéfices après avoir enregistré trois hausses hebdomadaires. Les scénarios les plus optimistes tablent sur une reprise dans les semaines qui viennent.


Prises de bénéfices

Le DJIA, principal indicateur de Wall Street, a perdu 1,27%, repassant ainsi sous la barre des 10.000 points, et l'indice composite de la bourse électronique Nasdaq a reculé de 1,44%, sous la barre des 2.000 points, lundi, en raison de prises de bénéfices à la veille de la réunion du comité monétaire de la Réserve fédérale (Fed). Le DJIA, principal indicateur de Wall Street, a cédé 128,01 points à 9.921,45 points et l'indice composite du Nasdaq 29,14 points à 1.992,12 points. L'indice Standard and Poor's 500, plus représentatif de la tendance générale, a fini en baisse de 18,38 points (-1,59%) à 1.139,93 points. Après avoir évolué irrégulièrement dans la matinée, les indices boursiers sont repartis à la baisse en raison de prises de bénéfices après la forte progression enregistrée la semaine dernière et en raison d'une certaine prudence avant la réunion mardi du comité monétaire de la Fed, qui selon la plupart des analystes devrait abaisser ses taux une nouvelle fois pour relancer la croissance. La Bourse de Paris a connu une séance de prises de bénéfices lundi, dans de maigres volumes, alors que STMicroelectronics a dévissé, victime d'un reclassement massif de ses titres par France Télécom et Finmeccanica. Après une ouverture en repli de 0,69%, le CAC 40 a reculé régulièrement dans une séance à la volatilité accrue par de faibles volumes de transactions, avant de finir en repli de 1,87% à 4.556,29 points. Ailleurs en Europe, les principales places se sont elles aussi repliées: Londres a cédé 1,51%, tandis que le DJ Euro Stoxx reculait de 1,88% et Francfort de 1,24% peu après la clôture du marché parisien. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc