×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bientôt un jardin botanique à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:2223 Le 28/02/2006 | Partager

. Il remplace la plus vieille pépinière de la ville. Une collaboration entre Casablanca et RotterdamPlus de pépinière dans la grande zone verte de l’Hermitage… Mais un jardin botanique. Mal entretenu, cet espace attendait depuis longtemps son tour sur la liste des réaménagements. L’idée est de la commune urbaine de Casablanca qui, pour ce projet, bénéficiera de l’assistance technique de la mairie de Rotterdam. Une action programmée dans le cadre de la convention de partenariat signée le 25 février entre Mohammed Sajid, maire de Casablanca, et Ivo Opsteltel, maire de Rotterdam. Celle-ci a pour objet le développement de la coopération entre les deux villes dans les différents secteurs.Avant le lancement officiel du projet, une délégation hollandaise est venue explorer le site. La paysagiste en charge de l’architecture du jardin a signalé «que les travaux peuvent aller assez vite malgré l’état quelque peu délabré de l’espace». En tout, ce sont 4 hectares qui seront concernés par les travaux. Ces derniers devraient être achevés vers la fin 2007, selon les responsables. Le jardin botanique présentera une grande variété de plantes surtout celles dont est connue la région de Casablanca. D’autres rares espèces étrangères devront également y être cultivées. Par ailleurs, plusieurs partenaires participeront à la réalisation du jardin notamment l’Institut agronomique et vétérinaire (IAV) de Rabat et le département de biologie végétal de la faculté des sciences de Casablanca. Une fois prêt, le premier et seul jardin botanique de la capitale économique devra être ouvert aux amateurs des plantes mais plus spécialement aux étudiants des établissements scolaires dans le cadre d’excursions.Le maire de Casablanca a indiqué, en outre, que plus de 10 autres hectares du parc de l’Hermitage font actuellement l’objet d’un projet de réhabilitation. Le financement sera en partie assuré par la Fondation Mohammed VI.De telles actions visent le développement des espaces verts qui manquent énormément à Casablanca. A noter que dans certaines zones industrielles de la ville, la pollution de l’air atteint parfois des taux inquiétants. Pour le moment c’est plus les vents marins qui diluent les émissions atmosphériques polluantes, tandis que les espaces verts ne remplissent pas encore leur rôle dans l’amélioration de la qualité de l’air.Ichrak MOUBSIT

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc