×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

AWB lance un nouvel emprunt obligataire

Par L'Economiste | Edition N°:3172 Le 17/12/2009 | Partager

. Une opération fixée à 1 milliard de DH. Elle est destinée à financer le développement à l’internationalET de deux. Attijariwafa bank repasse une seconde fois par le marché de la dette obligataire en 2009. Après avoir levé 1 milliard de DH en juin dernier, elle sollicite pour la deuxième fois consécutive les institutionnels pour le même montant. Il faut dire que depuis septembre 2008, Attijariwafa bank n’hésite plus à faire appel aux investisseurs institutionnels pour des emprunts. Il y a près de 10 mois, en effet, l’assemblée générale ordinaire des actionnaires du groupe avait autorisé l’émission d’obligations pour un montant global de 3,5 milliards de DH. Un moyen considéré parmi les moins coûteux. Et pour cause, ce financement permet de ne pas puiser dans les fonds réglementaires de la banque. «Les fonds collectés seront classés parmi les fonds propres complémentaires», apprend-on auprès d’Attijariwafa bank. Et derrière cette nouvelle levée, le financement des appétits de la banque vers l’international. Plus précisément, le renforcement de sa présence au Maghreb (la Libye, la Mauritanie notamment) et le développement des activités Afrique centrale et occidentale, par le biais de la finalisation de ses acquisitions du réseau du Crédit Agricole.Portant une maturité de 7 ans, l’opération d’emprunt concerne pas moins de 10.000 obligations pour une valeur nominale de 100.000 DH. Elle est répartie en 4 tranches, dont deux cotées à la Bourse de Casablanca et deux non cotées. Fixes ou variables, les taux de sortie se situent à 3,69% pour le taux fixe, augmenté d’une prime de risque à 80 points de base. Le taux variable est, quant à lui, déterminé annuellement sur la base d’une moyenne composée de taux moyens pondérés observés jour pour jour sur l’année avec la même fourchette de risque.Les institutionnels de droit marocain, pour lesquels est réservée l’opération, pourront souscrire du mardi 22 au jeudi 24 décembre 2009. Une particularité pour la banque qui vise de fait à «faciliter la gestion des souscriptions sur le marché primaire», indique un communiqué du CDVM.


Souscription

LES règlements et la livraison entre l’émetteur (AWB) et les souscripteurs seront confiés à la filière «appariement» de Maroclear. Les souscripteurs devront formuler une ou plusieurs demandes de souscription, tout en spécifiant le montant et la tranche souhaitée. Les demandes restent cumulatives quotidiennement. Et c’est Attijariwafa bank qui a été désignée en tant que domiciliataire de l’opération. La banque se charge ainsi d’exécuter toutes les opérations inhérentes aux titres émis dans le cadre de l’émission. A noter que la cotation des obligations, l’enregistrement de la transaction ainsi que le réglement livraison se feront le 29 décembre 2009 pour les tranches cotées.M. A. B. & M. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc