Affaires

Agroalimentaire
Unimer et Monégasque Vanelli fusionnent

Par L'Economiste | Edition N°:3356 Le 07/09/2010 | Partager

. La première absorbera la seconde par augmentation de capital réservée. Il s’agit de deux filiales du groupe Sanam. Consernor, une autre filiale agroalimentaire, sera absorbée par Unimer en 2011 LA Bourse tient sa deuxième opération de fusion cette année. Elle se fera entre Unimer et Monégasque Vanelli Maroc, deux filiales agroalimentaires du groupe Sanam. Le conseil d’administration d’Unimer, tenu le 3 septembre, a autorisé la fusion-absorption de la Monégasque Vanelli par augmentation de capital, d’un montant de 55 millions de DH, réservée aux actionnaires de l’opérateur de semi-conserves d’anchois. Suite à la fusion, le capital d’Unimer sera porté à 110 millions de DH. Le groupe Sanam avait envisagé le rapprochement entre les deux sociétés, mais également avec Consernor, une autre filiale agroalimentaire. Selon le management, la fusion-absorption de Consernor par Unimer se fera après la réalisation de cette première opération. Coïncidence ou pas, la rétrogradation de la société Unimer au troisième compartiment de la Bourse (marché de croissance) a, semble-t-il, précipité les réflexions sur la fusion des filiales agroalimentaires du groupe. L’objectif affiché est notamment d’avoir une entité plus représentative à la Bourse. Unimer est valorisée aujourd’hui à 740 millions de DH contre 520 millions de DH à fin 2009 et 556 millions au terme du premier semestre. Après la fusion, le nombre d’actions devrait quasiment doubler pour atteindre 1,1 million. La capitalisation devrait également suivre la même tendanceJusque-là, Unimer fait en quelque sorte partie des «oubliés» de la cote. C’est l’une des valeurs les plus illiquides de la place. La fusion devrait en partie aider à améliorer le comportement du titre à la Bourse. D’ailleurs, il est en forte progression depuis l’annonce du projet de fusion. Il affiche une performance annuelle de 42% à 1.346 DH contre une hausse de 6,88% à fin juin. Malgré ces performances, les analystes se réservent de recommander le titre à l’achat, à la vente ou encore à conserver avant d’avoir plus de visibilité sur la fusion. Le rapprochement entre les deux sociétés devrait être entériné lors d’une prochaine assemblée générale extraordinaire.En attendant la publication des indicateurs financiers du premier semestre, Unimer avait réalisé un chiffre d’affaires de 333 millions de DH et un résultat net de 43,5 millions de DH en 2009. Celui de Monégasque Vanelli s’est établi à 503 millions de DH pour un résultat net de 31 millions de DH. Pour le compte de l’exercice 2009, Unimer distribuera un dividende de 40 DH par action, soit un montant global de 22 millions de DH.F.Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc