×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Agadir: Le CRT dévoile son plan d’action 2008

Par L'Economiste | Edition N°:2672 Le 13/12/2007 | Partager

. Au programme: Animations, salons et workshops, publication de brochures…. Budget prévisionnel de 17,5 millions de DH 2008, une année très chargée en perspective pour les membres du Conseil régional du tourisme. C’est ce qui ressort du plan d’action présenté, mercredi, lors de son conseil d’administration. Animation, promotion, relations publiques, documentations, manifestations sont, en effet, au menu. «De fait, en matière de promotion sur les marchés émetteurs, quelque 11 salons et 18 workshops sont prévus», souligne Aberrahim Oummani, président du CRT d’Agadir. L’objectif bien sûr est de doper l’activité touristique de la station. Dans cette perspective, le budget prévisionnel du CRT pour l’exercice 2008 a été fixé à 17,5 millions de DH dont 2 millions pour le fonctionnement. Le reste servira à financer les différentes actions programmées. Pour l’heure, à fin novembre, selon les données communiquées par le CRT, les arrivées sur les 11 premiers mois de 2007 ont augmenté de 3,28% et les nuitées de 0,95%, comparativement à la même période en 2006. Toutefois, certains marchés manquent encore de dynamisme dans la station balnéaire. Pour doper notamment le marché anglais, des pourparlers ont été engagés avec la compagnie Easyjet pour relier en vol direct Agadir au Royaume-Uni, à partir de mars prochain. Dans cette démarche, il s’agit d’impliquer le ministère du Tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) ainsi que le CRT d’Agadir. L’enjeu de l’opération est de drainer annuellement 40.000 touristes britanniques additionnels, soit 5% environ du total des arrivées à fin novembre sur la station balnéaire.Pour Rachid Filali, ce n’est qu’en initiant de tels partenariats que l’on peut développer le transport aérien à destination de la capitale du Souss. De son avis également, il faut mettre en place une commission de l’aérien au sein du CRT pour initier des opérations similaires sur d’autres marchés, et surtout arrêter de focaliser sur Royal Air Maroc.


Subvention

LES membres du CRT réclament une plus forte implication de la compagnie nationale dans le renforcement du transport aérien sur la destination. De fait, ils estiment que le soutien de Royal Air Maroc aux actions du CRT est insuffisant, la compagnie ayant supprimé une subvention de 50.000 DH ainsi que 5 billets gratuits sur un total de 25 sur des vols internationaux en faveur des membres du CRT. Pour RAM, cette suppression est insignifiante comparativement au soutien de la compagnie pour la destination, à travers le sponsoring de nombreuses manifestations dans la ville.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc