×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Afriquia Gaz entre en bourse avec une décote de 38%

    Par L'Economiste | Edition N°:482 Le 09/04/1999 | Partager

    · Le prix de l'introduction est fixé à 185 DH
    · Le résultat net en hausse de 548%
    · D'autres ouvertures sont prévues: Maghreb Oxygène et une autre partie du capital d'Afriquia Gaz


    Afriquia Gaz inaugure l'entrée en bourse des filiales d'Akwa Holding. Elle devrait être suivie par Maghreb Oxygène, dans deux mois environ. Le groupe prépare ces ouvertures de capital depuis déjà quelques années. Pour Afriquia Gaz, l'offre Publique de Vente prend la forme d'une augmentation de capital de 412.500 actions représentant 20% du capital. Le volume de l'opération s'élève à 76,3 millions de DH. La période de souscription s'étale du 19 au 23 avril. La première cotation aura lieu le 3 mai prochain. Ce n'est qu'une première étape. Le management de la société prévoit de continuer à élargir son capital, mais par cession directe cette fois-ci. Les actionnaires sont à la recherche de partenaires financiers privés pour le placement de 15% du capital. Afriquia Gaz est considérée comme le "fleuron" du pôle gaz du groupe. Le secteur étant fortement réglementé, ce recours au marché permettra de financer "le plan de développement de la société et contribuer à une croissance soutenue", déclare d'emblée M. Aziz Akhannouch, président du Groupe Akwa
    Holding. Les fonds levés seront destinés essentiellement aux investissements programmés sur 1999-2000 dont l'enveloppe est estimée à 100 millions de DH. Ils devront servir en partie à la construction d'un centre emplisseur dans le Nord pour renforcer la présence du distributeur dans la région et réduire les coûts de transport. En effet, la filiale est quasi inexistante dans l'Oriental. Elle est en revanche bien implantée dans le Centre et le Sud.
    Est également prévue la création d'un dépôt de stockage de propane en vrac cette année. Réalisé en partenariat avec Shell, celui-ci aura une capacité de 2.000 tonnes. Le gros problème du secteur des GPL reste en effet le stockage. La construction de ces unités contribuera à maximiser les achats en réduisant les conséquences des fluctuations des cours sur l'approvisionnement, surtout pour le propane qui est libre à l'importation.
    Afriquia Gaz détient 10% du marché du butane conditionné et 24% dans le vrac. Le volume vendu en 1998 atteint un peu moins de 170.000 tonnes pour les GPL, la plus grosse part revenant au butane conditionné. La société table sur une augmentation de ses parts dans un marché en croissance annuelle de 6%. Pour cela, elle a mis en place une politique d'investissement de l'ordre de 50 millions de DH par an.
    Sur le plan financier, la santé de la filiale est bonne. C'est la seconde société du groupe par le chiffre d'affaires, qui s'est élevé en 1998 à 386,46 millions de DH, bien qu'il soit en régression de 5,2%. Le résultat net, lui, a grimpé à 21,1 millions de DH contre 3,25 millions un an auparavant (+548%). Cette hausse spectaculaire s'explique par les révisions successives des marges l'année dernière et par les efforts de restructuration et de désendettement entamés depuis 1995.
    Les perspectives pour 1999 sont encourageantes. Le résultat net devrait, selon les analystes de Maroc Inter Titres, chef de file de l'opération, progresser de 26% à 26,7 millions de DH. Le résultat courant dépasserait les 37 millions de DH et le cash-flow doit passer à 57,6 millions de DH contre 48,8 millions en 1998.
    Les performances boursières attendues sont attractives. Introduite au cours de 185 DH, l'action Afriquia Gaz présente une décote de 38% par rapport au marché. Son per étant estimé à 13,45 fois les bénéfices.


    Afriquia Gaz dans le groupe


    L'un des points forts d'Afriquia Gaz est son appartenance à un groupe qui vient d'avoir 40 ans d'existence. La restructuration d'Akwa Holding en 1993 a permis de dégager quatre grands pôles d'activité: Carburant, lubrifiant, fluide et gaz. Ce dernier comprend sept sociétés dont la plus importante est Afriquia Gaz. Créée en 1965 en tant que département au sein d'Afriquia SMDC, cette jeune filiale n'a pris la forme d'une SA qu'en 1992, dans le cadre de la spécialisation des différentes entités.
    Son activité ne débutera cependant que deux ans plus tard. A fin novembre 1994, Afriquia Gaz porte son capital à 82,5 millions de DH pour financer en partie le centre emplisseur de Harbil à 12 km de Marrakech. D'une capacité de 100.000 tonnes, cette unité opérationnelle depuis août 1995, est venue remplacer l'ancien centre qui ne répondait plus aux normes de sécurité.
    La filiale opère en synergie avec les autres composantes du groupe à savoir Afriquia Logistique pour le transport, Afriquia Management pour la gestion fonctionnelle ...

    Fatima MOSSADEQ & Hanaa FOULANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc