×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Abricot: Une nouvelle variété créée

Par L'Economiste | Edition N°:3045 Le 12/06/2009 | Partager

. Précocité, gros calibre, productivité… les performances. INRA-V18 sera inscrite au catalogue officiel dès 2009Bonne nouvelle pour les agro-industriels marocains. La recherche agronomique vient de mettre au point une nouvelle variété d’abricot parfaitement adaptée à la transformation industrielle. C’est le Centre régional agronomique de Meknès qui a réussi cet exploit en collaboration avec un agriculteur de la région d’El Hajeb. Après quatre années d’essais, les résultats ont été au rendez-vous. «Bonne productivité, gros calibre et petit noyau sans adhérence à la chair», explique le chercheur Ahmed Oukabli qui a conduit les essais. Dénommé INRA-V18, «ce nouveau fruit variété dépasse de loin les performances des autres variétés d’abricot», précise Oukabli. Comparée à la Canino, cette variété se distingue par une précocité d’une semaine et commence à produire dès la 3e année après la plantation. Cela permettrait donc aux conserveurs de rallonger leur campagne de transformation d’au moins une décade. C’est dire la plus-value attendue pour cette activité agroindustrielle. Car, faut-il le rappeler, l’abricot demeure l’un des rares fruits qui se prêtent le mieux au processus de valorisation. Les fruits de bons calibre et texture sont transformés en oreillons au sirop et au naturel. Ceux de petit calibre vont à la fabrication des pulpes. Alors que les fruits abîmés servent à la fabrication des confitures et autres marmelades. Et, même les noyaux sont valorisés par l’industrie des cosmétiques.Issue d’une prospection effectuée dans la région de Missour, la nouvelle variété a été mise en collection à l’unité expérimentale de l’INRA à Aïn Taoujtate. Son comportement a été suivi sur 5 années. «De par ses performances agronomiques, cette variété s’est détachée d’une collection forte d’une centaine de génotypes issus du même programme de recherche», indique Oukabli. Très résistante, sa floraison s’étale entre la première et la deuxième semaines du mois de mars. L’époque de maturité se situe au début juin à Meknès. Et le rendement obtenu à la 4e année est d’environ 15 tonnes/ha. Niveau qui permet de multiplier par deux la moyenne nationale. L’abricotier est connu pour être très exigeant en termes d’adaptation au milieu naturel. En effet, pour se développer il a besoin d’un climat doux et humide. D’où d’ailleurs la faiblesse des rendements des variétés introduites à partir de l’Europe. Une difficulté qui sera résolue grâce à la variété INRA-V18 qui s’adapte à tous les environnements climatiques du pays. Seulement, sa vigueur élevée requiert une lumière suffisante. C’est pourquoi les chercheurs recommandent une densité de plantation de 400 à 500 arbres/ha. Sans oublier qu’à l’instar des autres variétés d’abricotier, les besoins en eau de la nouvelle obtention sont élevés en période de croissance des fruits. Son inscription au catalogue officiel interviendra dès cette année.A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc