×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Rabat: Plan d’action pour le tramway

Par L'Economiste | Edition N°:3045 Le 12/06/2009 | Partager

. Objectifs: sécurité et  fluidité des déplacements . Complémentarité avec les bus et les taxis   A Rabat, on commence déjà à réfléchir aux conditions de circulation du tramway dont la mise en service est prévue fin 2010. «La mise en exploitation du tramway pour la première fois dans une agglomération comme celle de Rabat ne s’improvise pas, mais devrait être minutieusement préparée». Ce sont les propos de Loubna Boutaleb, directrice du projet de tramway au niveau de l’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg, lors d’une journée de réflexion sur la circulation et la sécurité du tramway, organisée jeudi dernier à Rabat. Pour elle, un tramway qui va entraver la circulation des autres modes de transport est un projet qui a échoué et sans succès.   Cette réunion présidée par Hassan Amrani, wali de la région, a été marquée par la participation des différents acteurs publics et privés concernés par la problématique du transport, notamment urbain. Pour le wali, ce travail d’anticipation est d’une grande utilité surtout pour une agglomération qui présente des particularités. La première est que les deux grandes villes Rabat et Salé sont reliées uniquement par deux ponts dont souvent la circulation est troublée. «Chaque jour, près de 400.000 personnes arrivent de Salé vers la capitale», souligne Amrani. De l’autre côte, Rabat accueille chaque jour plus de 65.000 personnes venant de Témara. Il faut noter que ces personnes quittent Rabat le soir pour regagner leurs domiciles. Cela entraîne un accroissement de la circulation des véhicules. «A titre d’exemple, le nombre de voitures et de camions qui empruntent la rocade est passé à 28.000 unités par jour contre 25.000 il y a une année», souligne le wali. Cette évolution contribuera certainement à l’accroissement des accidents dans le milieu urbain. Cela a été confirmé par les chiffres avancés lors de l’intervention du directeur des Routes au ministère de l’Equipement et du Transport. Le nombre des accidents corporels enregistré sur le plan national en 2008 dans le milieu urbain dépasse les 40.000 cas. Conséquences: des dizaines de tués et près de 3.700 blessés graves. Au niveau des usagers, ce sont les piétons qui arrivent en tête des victimes avec une part de 40%. Ils sont suivis des cyclomotoristes et des voitures de tourisme. On a même enregistré 8 tués parmi les usagers des bus. C’est pour cela que les responsables de l’agglomération de Rabat comptent beaucoup sur la contribution du tramway pour réduire les accidents. Cela nécessite une meilleure coordination entre ce nouvel arrivant avec les autres modes de transport, en l’occurrence des bus. Parmi les participants à cette rencontre, les responsables de la société Veolia Transport de Rabat qui a remporté le contrat de la gestion déléguée du transport urbain dans cette agglomération. La mise en exploitation de cette gestion est attendue en septembre prochain. Outre cette coordination entre le tramway et les bus, il faut aussi développer davantage le réseau de voirie au niveau de l’agglomération, selon le wali. Profitant de l’occasion, la responsable du projet a présenté l’avancement des travaux qui se déroulent conformément  au calendrier. Actuellement le chantier du tramway est à 50% d’avancement. La ligne 1 est entièrement en travaux, alors que sur la ligne n° 2 plusieurs fronts sont ouverts.


Capitaliser

La rencontre a été également une occasion pour présenter les résultats et les recommandations des différentes études menées dans les autres villes comme Fès et Casablanca  en matière de transport urbain. Cette tâche a été assurée par Benasser Boulaajoul du Comité national de prévention des accidents de la circulation. Il faut signaler que l’expérience du tramway de Paris a été également présentée.Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc