×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Wafa Assurance se recentre sur ses actifs domestiques

Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4778 Le 23/05/2016 | Partager
«Oufouq 2018», le nouveau plan stratégique
L’identité visuelle reliftée
ali_harraj_078.jpg

«L’objectif du nouveau plan stratégique est de raccourcir les circuits de façon à garantir à l’organisation une certaine agilité», relève Ali Harraj, PDG de Wafa Assurance (Ph. L’Economiste)

Wafa Assurance dévoile sa feuille de route à l’horizon 2018. Baptisé «Oufouq 2018», le nouveau plan stratégique de la filiale d’Attijariwafa bank marque une véritable rupture avec l’ancienne vision du groupe. Sur le marché domestique par exemple, la compagnie d’assurances entend asseoir son positionnement sur les branches non vie et automobile dont elle est leader, tout en accélérant le rythme de croissance sur les autres branches. «Nous cherchons à devenir davantage agressifs», annonce d’emblée Ali Harraj, PDG de Wafa Assurance. La stratégie vise aussi à renforcer les synergies avec la maison mère. En bancassurance, le plan ambitionne d’améliorer la rentabilité du portefeuille d’actifs grâce à un rééquilibrage du mix produits. Sur ce volet, la compagnie compte sur l’appui de sa consœur Attijariwafa bank. En dehors des marchés financiers, l’assureur se fixe pour objectif de conquérir une part de marché considérable sur le segment de la TPE tout en mettant en place des solutions adaptées aux exigences de ce type d’entreprises.
Par ailleurs, l’organigramme du groupe a été reconfiguré dans sa quasi-totalité. L’idée est de mettre en place un circuit de décision rapide qui garantit à l’organisation une certaine flexibilité. Désormais, chacune des deux directions générales orientées «marché» disposera d’une certaine autonomie. Afin de garantir une efficience et une qualité optimale dans la gestion des produits de masse et des sinistres, une entité dédiée à la gestion des sinistres et indemnisations a été créée. «Ce back-office est conçu de façon à assurer l’indemnisation des sinistres», explique Ali Harraj. L’Asset and Liability Management (gestion actif-passif) est l’autre fonction qui vient s’imbriquer dans l’organigramme du groupe. Elle a pour mission d’appréhender les risques qui pèsent sur l’équilibre entre les ressources et les emplois de la compagnie. Autre nouveauté, le pôle chargé d’assurer le contrôle interne et le risque management.
Pour ce qui est du produit d’assurance «Takaful», la compagnie accompagne la banque participative du groupe et se dit prête à accueillir l’avènement du contrat  islamique sur le marché marocain. «Nous attendons la promulgation de la loi pour déposer le dossier d’agrément», annonce le PDG du groupe.
Le plan stratégique 2016-2018 s’est accompagné par le lancement d’une nouvelle campagne institutionnelle. A commencer par le relifting de l’identité visuelle. La nouvelle identité visuelle du groupe est mise en relief mais conserve ses motifs avec la dénomination qui vient se placer du côté droit du logo. Dans le même sillage, l’assureur s’est doté d’une nouvelle égérie qui s’appelle «Wafa».  
En Bourse, le titre de l’assureur fait partie des valeurs fétiches de la cote. A la mi-séance du vendredi 20 mai, l’action se maintient à l’équilibre à 3.610 DH. Sa performance annuelle s’établit à 10,40%.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc