×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Méditel: La data tire la croissance

Par Amine ATER | Edition N°:4739 Le 29/03/2016 | Partager
La filiale d’Orange enregistre 3,4 milliards de DH de chiffre d’affaires
L’opérateur parie sur le duo fixe-ADSL
meditel_2_039.jpg

La data prend de plus en plus de poids dans l’activité de Méditel. Le management table sur une croissance soutenue dans la donnée pour s’établir à 35% en 2016

Méditel vient de boucler un bon exercice 2015. La filiale d’Orange a enregistré une hausse de 1,3% de son chiffre d’affaires facturé, qui s’est établi à 3,4 milliards de DH. Pour la 2e année consécutive, Michel Paulin relève le pari de la croissance dans une conjoncture difficile, marquée par l’érosion des marges. En effet, le résultat d’exploitation est dans le vert avec un peu plus de 1 milliard de DH, en progression de 8%. Le résultat net de Méditel est également dans le vert avec une croissance de 309% pour 355 millions de DH. En revanche, le chiffre d’affaires total a connu une contraction de 1,7% pour s’établir à 5,3 milliards de DH. «La croissance est essentiellement tirée par nos offres commerciales postpayée et prépayée. Les indicateurs du roaming et de l’international ont par contre connu une baisse à cause des tensions entre opérateurs», précise Michel Paulin, DG de Méditel.
Le management explique cette croissance par la montée en régime de la composante data qui représente 27% du chiffre d’affaires contre 13% en 2014. «Actuellement, la croissance est portée par la data vu que le marché connaît une substitution de la voix par la donnée. Un segment qui devrait atteindre une part de 35% de notre chiffre d’affaires en 2016», annonce le management. L’internet mobile est le facteur de croissance par excellence. Un constat qui se confirme par l’appétit des usagers pour la donnée et des habitudes de consommation similaires à celles enregistrées en France et en Espagne. La progression des offres fixes en B2B est également en hausse. Ce segment qui vise les professionnels est également porté par la data, via un réseau de données qui permet à ses usagers d’accéder au réseau quelle que soit la bande locale utilisée. Côté relais de croissance, la filiale d’Orange mise sur le duo fixe-ADSL.
«Le fixe est un petit marché avec moins de 2 millions de lignes, un taux de pénétration extrêmement faible. Bien que ce soit un petit marché, il reste extrêmement dynamique et avec un grand potentiel», explique Michel Paulin. La faible pénétration de Méditel sur ce segment s’explique par une mise en œuvre «assez difficile» des dispositions de dégroupage. «Nous avons des discussions musclées avec IAM quant aux conditions de services que nous payons. L’ADSL est le seul segment en croissance et c’est regrettable que seul IAM y a accès», soutient le management de Méditel.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc