×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Comment Unilever intègre la durabilité

    Par L'Economiste | Edition N°:4625 Le 12/10/2015 | Partager
    La CGEM et la CMPP organisent la 5ème Green Growth Academy
    Lancement d’un projet Enactus pour le recyclage de sachets de shampoing

    Derrière chaque tasse de café, il y a près de 140 litres d’eau! L’écologie dans les filières industrielles, c’est avant tout faire attention au produit, mais aussi aux ressources dont ce dernier a besoin pour être fabriqué. Le sujet a été débattu lors de la 5ème édition de la Green Growth Academy, organisée par Unilever Maghreb, la CGEM et le Centre marocain de production propre (CMPP). L’intégration de la durabilité dans les filières et secteurs industriels n’est plus un choix, c’est une priorité! En effet, «aujourd’hui plus aucun développement ne peut se concevoir sans une once de développement», déclare Saïd Mouline, président de la Commission économie verte de la CGEM. Les entreprises l’ont bien compris, l’écologie peut rapporter gros et les marges sur les investissements en écologie sont conséquentes. Même si le Maroc n’est pas un grand émetteur de CO2, des groupes nationaux et internationaux mettent en œuvre des activités écologiques. C’est le cas notamment de Unilever qui, en 2011, a lancé son plan pour le développement durable «The global Goals for sustainable development». Ce dernier concerne 17 objectifs dans le domaine, qui seront mis en musique lors de la COP22. Parmi eux, Unilever Maghreb en retient 7, appliqués dans l’entreprise depuis près de 5 ans. «La santé est le principal objectif d’Unilever», explique Jean-François Etienne, président-directeur général de Unilever Maghreb. En effet, à travers sa marque de dentifrice Signal, l’entreprise a déjà formé 2 milliards et demi d’enfants à l’hygiène bucco-dentaire. Cela rejoint d’ailleurs le deuxième objectif de l’entreprise, qui est l’éducation, notamment rurale. L’égalité des sexes fait aussi partie du développement engagé. «40% de nos managers sont des femmes. Mais ce n’est pas assez, notre objectif serait d’atteindre les 50%», explique le PDG. Les énergies renouvelables, l’énergie solaire, l’eau potable et l’assainissement sont plusieurs termes souvent mis en avant lors des débats écologiques. Les stations d’épuration, encore inconnues il y a quelques années, se multiplient au Maroc. Il s’agit certes, d’un investissement de base lourd, mais c’est avant tout un important centre de profits. Toutes les eaux sont réinjectées dans le système, rien n’est donc perdu, tout au contraire, cela implique même de forts bénéfices pour l’entreprise.  Unilever se lance aussi dans la consommation responsable, notamment par l’action engagée avec le programme Enactus. Des étudiants devront se pencher sur la problématique du recyclage des sachets de shampoing. Au Maroc, 1 milliard de sachets sont vendus chaque année. «La majeure partie est jetée dans la nature», déplore Etienne.

    100 millions de DH dans l’usine de Casablanca

    Unilever est partout, du home care (détergents, lessive…), personal care (dentifrices, déodorants…) aux produits alimentaires… l’entreprise développe plusieurs gammes. Implanté au Maroc en 1962, le management a investi près de 100 millions de DH, sur les 5 dernières années dans l’usine de Aïn Sebaâ, à Casablanca. Si l’entreprise a d’importantes parts de marché sur la lessive, elle ambitionne de développer la gamme de soins du corps. «C’est une catégorie prioritaire pour nous, en termes de développement», explique Jean-François Etienne, PDG de Unilever Maghreb. D’ailleurs, mis à part des bouillons cube Knorr exportés en Europe, l’entreprise vend exclusivement au Maroc. A l’avenir, le management ambitionne d’exporter davantage, notamment en Afrique.

    Sabrina EL-FAÏZ
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc