×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    La publicité en ligne en passe de doubler la télé

    Par L'Economiste | Edition N°:4610 Le 17/09/2015 | Partager
    L’écart entre les deux médias se réduit d’année en année
    Les investissements en forte hausse depuis 2013

    Les investissements publicitaires sur mobile enregistrent la plus forte progression aux Etats-Unis et dans la zone Euro. Curieusement, ils sont très peu dynamiques en Asie qui est pourtant l’une des régions où la pénétration du mobile est la plus élevée au monde

    La publicité en ligne pèse désormais plus lourd que celle de la télévision et de la presse écrite. La tendance s’est dessinée il y a deux ans aux Etats-Unis. En 2014, les investissements publicitaires en ligne ont progressé de 4% à 2,89 milliards d'euros en France, selon l'observatoire e-Pub du Syndicat des régies Internet (SRI). Dans le même temps, la publicité du «print», qui s'est élevée à 2,9 milliards d'euros en 2013, a reculé de 8,6%. Elle devrait donc avoisiner 2,1 milliards d'euros en 2014 selon les prévisions.
    Globalement, la reprise des investissements dans la pub est relevée au plan mondial. Cette croissance est portée par la remontée de l’économie avec une spectaculaire percée de la publicité sur le mobile. La progression est nette ces deux dernières années: 5,6% en 2014 et  5,8% prévue en 2015. Les prévisions pour 2016 tablent sur 6,1%. Dans les trois cas, la croissance est bien au-delà de celle du PIB mondial. Le marché publicitaire digital devrait continuer sur sa lancée (+15,7%) en 2015 portant sa part de marché à 23,9%  pour atteindre un quart des investissements publicitaires mondiaux en 2016. Par ailleurs, cette  dynamique du marché publicitaire digital est portée par la forte hausse de la publicité mobile (+50% en 2015) et  de la publicité vidéo digitale (+21,6%). On peut ajouter l’extension des réseaux sociaux et de la vidéo en ligne, pour apprécier la croissance de la publicité en ligne.
    Les investissements publicitaires sur Internet pourraient dépasser ceux de la télévision pour la première fois dans le monde en 2018, selon des estimations.
    L’écart entre les investissements publicitaires sur les deux médias, Internet (fixe et mobile) et télévision, se réduit d’année en année, passant de 13,3 points à 1,9 point en 2017. Le support papier continue de son côté a perdre des parts de marché, et devrait être dépassé dès 2016 par l’Internet mobile, qui deviendra alors le troisième support publicitaire dans le monde après la télévision et l’Internet fixe.
    La part de la presse traditionnelle dans les dépenses publicitaires, qui était encore de 39,4% en 2007, doit passer à 19,6% cette année et à 16,7% en 2017. La télévision captera alors 35,9% des dépenses. Compte tenu de cette évolution, tout porte à croire que les investissements publicitaires  en ligne sont promis à une forte hausse.
    Yannick EKE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc