×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique

    Le PJD champion du web

    Par L'Economiste | Edition N°:4597 Le 31/08/2015 | Partager
    17 partis sur 34 disposent d’un site web
    576.566 partages des publications des partis politiques
    Nous l’avons signalé à plusieurs reprises sur nos colonnes: la ruée des partis politiques sur le web, particulièrement les réseaux sociaux, s’est intensifiée à l’approche des élections. Un phénomène qui a attiré l’attention de plusieurs observateurs. Le cabinet Smart Owl a réalisé un diagnostic de la communication politique 2.0 au Maroc. Il en ressort que «les réseaux sociaux offrent des opportunités intéressantes aux partis qui souhaitent cibler de nouveaux électeurs ou sympathisants». Néanmoins, pour l’instant, les formations politiques n’accordent pas toutes la même importance à la toile. Sur les 34 partis existants sur l’échiquier politique, seuls 17 disposent d’un site web, avec un renvoi, pour certains d’entre eux, vers une page Facebook officielle. Globalement, ces formations sont assez dynamiques sur les réseaux sociaux, avec plus de 34.000 publications de différents types sur Facebook. Le diagnostic effectué par Smart Owl montre que le PJD devance les autres partis avec une bonne longueur d’avance. Il arrive en tête avec près de 45% des publications. Néanmoins, ces chiffres sont à prendre avec précaution, dans la mesure où les résultats de cette étude se limitent à fin juin dernier, donc avant le début de la fièvre de la campagne électorale. Quoi qu’il en soit, les 4 partis de la majorité, PJD, RNI, MP et PPS totalisent 71% de la communication politique sur Facebook, contre 24% pour l’opposition. La page Facebook du parti de Benkirane accapare également l’essentiel des commentaires, avec 91% des 200.000 réactions exprimées. Idem pour les mentions j’aime, avec 90% des 2,85 millions de «like». Ce sont aussi les publications de sa page Facebook qui sont les plus partagées, avec 85% des 576.566 partages, suivies du PPS avec 5%, le PAM avec 3,4%, le PI avec 3% et l’USFP avec 1,8%.
    MAM
     
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc