×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Immobilier: La CGI affûte ses armes

Par L'Economiste | Edition N°:4331 Le 04/08/2014 | Partager
Gros potentiel sur le moyen standing
Un chiffre d’affaires prévisionnel de 6 milliards de DH en 2015

vide

«La CGI parie sur des pôles urbains intégrés. C’est l’ADN de l’entreprise», résume Mohamed Ali Ghannam, DG de la filiale immobilière du groupe CDG. Le promoteur nourrit de grandes ambitions sur le marché immobilier. Cet acteur de référence table cette année sur un chiffre d’affaires de 4,5 milliards (contre  3,5 milliards en 2013). «Au premier semestre, nous sommes au tiers de ce montant.  L’un de mes challenges est d’inverser cette tendance», confie Ghannam.  Pour 2015, l’objectif est encore plus ambitieux, puisque la CGI parie sur un chiffre d’affaires de 6 milliards de DH. Ce qui s’explique en bonne partie par la livraison de la marina de Casablanca. D’ailleurs, «le taux de remplissage de ce site est de 72%, sécurisé et livrable avant fin 2014», annonce le management.
Parmi les leviers de croissance de la filiale de CDG, figure le logement social qui représente moins de 20% du CA. A l’avenir, le pari est d’atteindre 35% sur ce segment uniquement. Sur ce créneau, «notre capacité de production était de 3.800 logements en 2013. Elle est montée à 4.000 en 2014», explique le DG. L’objectif du management est d’atteindre 7.000 à 10.000 logements sociaux dans les 5 ans à venir. Parallèlement, la maîtrise d’ouvrage représente 81,3% du CA (surtout au niveau de Rabat). Autre activité phare de l’entreprise, la maîtrise d’ouvrage déléguée clés en main qui correspond à 17,5% du CA. «Cette activité se traduit par la conclusion de contrats avec l’armée ou des investisseurs privés par exemple pour la construction de bâtiments livrés clés en main», précise Ali Ghannam. La maîtrise d’ouvrage déléguée classique ne représente pour sa part que 1,2% du chiffre d’affaires (administration, commerces et hôpitaux).
Pour les années à venir, «le potentiel du marché va se situer dans le moyen standing», soutient le dirigeant. Chez la CGI, l’on entend par moyen standing des formules F3 de 80 à 100m2 à des prix qui oscillent entre 500.000 et 1,2 million de DH. Quant au prix de 7.500 DH le m2 tel que proposé par l’Etat pour le dispositif classe moyenne, le management de CDG le juge inconcevable pour des grandes villes comme Casablanca et Rabat où le prix de l’immobilier oscille au minimum entre 12.000 et 13.000 DH/m2.  En revanche, «pour des villes comme Agadir, Oujda et Kénitra, l’offre de 7.000 à 8.000 DH reste viable», précise Ghannam.
Amine ATER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc