×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Analyse

Rapport annuel du CESE
Les politiques publiques manquent encore d’efficacité

Par L'Economiste | Edition N°:4331 Le 04/08/2014 | Partager
Un défi à relever face aux exigences socioéconomiques
Le Conseil réclame l’application de l’indemnité pour perte d’emploi
Appel à la cohérence entre le nouveau plan industriel et les autres stratégies sectorielles

Le rapport du CESE revient sur le nouveau plan d’accélération industrielle. Les experts de cette instance sont plutôt optimistes. Pour eux, la feuille de route de Moulay Hafid Elalami, qui mise notamment sur des secteurs clés comme l’aéronautique, «renforcera sans doute l’efficacité de la politique industrielle nationale»

C’est un rapport aux allures mitigées sur les performances socioéconomiques de 2013 que Nizar Baraka a présenté mardi dernier au Souverain. Malgré une amélioration de la croissance économique établie à 4,4% en 2013 contre 2,7% un an auparavant, certains secteurs clés, comme l’industrie de transformation, ont enregistré un net ralentissement lié à l’attentisme des opérateurs économiques en matière d’investissement. Cela s’explique par «un manque de visibilité sur le calendrier des réformes structurelles et au resserrement des conditions de financement. Mais la crise financière internationale, particulièrement des principaux partenaires du Maroc, a également eu son impact sur nos performances économiques. Seules la promotion de la compétitivité de l’économie nationale et l’amélioration de l’attractivité du pays pourront améliorer la situation», selon le CESE. Dans son rapport annuel, l’instance prône essentiellement l’accélération de la mise en œuvre des différentes stratégies sectorielles tout en veillant à leur mise en cohérence dans le cadre d’une approche intégrée qui favorise la R&D et l’innovation. Elle appelle surtout à consolider la synergie entre le nouveau plan d’accélération industrielle et les autres stratégies. En tout cas, le rapport note que la nouvelle feuille de route de Moulay Hafid Elalami «renforcera sans doute l’efficacité de la politique industrielle nationale».
Dans son rapport annuel, le Conseil s’est également arrêté sur la filière industrielle solaire. Il exhorte le gouvernement à accélérer la préparation des décrets fixant les modalités d’installation, de production et d’achat d’électricité. Une nécessité pour encourager notamment la réalisation de projets de production électrique de petites et moyennes puissances, indiquent les experts du CESE. 
Au-delà de l’analyse de la situation économique du pays, les conclusions du Conseil sur le plan social ne peuvent pas passer inaperçues. Globalement, il recommande plus d’efficacité des politiques publiques face aux défis socioéconomiques et aux attentes croissantes des Marocains. Le rapport souligne que la croissance économique ne s’est pas accompagnée de création d’emplois qui s’est limitée à 114.000 en 2013. Au contraire, le secteur du BTP a détruit à lui seul pas moins de 50.000 postes. Ce qui pousse le Conseil à réclamer l’application de l’indemnité pour perte d’emploi annoncée depuis plus de 2 ans. Dans le même ordre, l’exécutif est appelé à garantir les libertés syndicales pour assainir le climat social. Difficile quand on sait que la loi sur la grève n’a pas encore vu le jour. Pourtant, le nombre de jours de grève a augmenté de 4% en deux ans, passant de 268.452 en 2011 à 278.962 en 2013, comme le rappelle le CESE.
Le rapport revient également sur les carences en matière de couverture de base. Il épingle surtout la faiblesse des dépenses globales consacrées à la santé, qui représentent 6,2% du PIB dont 53,6% sont supportées directement par les ménages. Ce qui constitue en partie un obstacle à la généralisation de la couverture médicale de base. Celle-ci bute aussi sur le retard pris dans le renouvellement des tarifs qui datent de 2006, ainsi que sur l’insuffisance des mesures de régulation et d’évaluation des soins. Pour pallier ces insuffisances, plusieurs actions doivent être envisagées comme le renforcement du potentiel de financement public à travers la mobilisation des ressources du Fonds d’appui à la cohésion sociale.

Education

Le Conseil économique, social et environnemental a consacré une partie de ses travaux de 2013 au secteur éducatif. Son rapport met en avant les déficiences qui persistent encore, en dépit de la généralisation de l’accès à l’école. La plus importante concerne l’abandon scolaire. Il faut dire que l’intérêt accordé à ce secteur répond à la réforme annoncée dans le discours royal du 20 août 2012. Une attention qui s’est soldée par un rapport avec plusieurs recommandations dont la mise en place de passerelles entre les établissements de formation professionnelle et l’enseignement universitaire. Cette recommandation n’est pas restée lettre morte puisque des filières de bac professionnel seront dispensées dès la prochaine rentrée scolaire pour améliorer la synergie entre l’enseignement secondaire et le marché du travail (voir l’Economiste du 7 juin).

Hajar BENEZHA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc