×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Rabat/Développement urbain
    Le détail des projets structurants

    Par L'Economiste | Edition N°:4276 Le 15/05/2014 | Partager
    Priorité au transport et à la mobilité
    Au menu aussi de nouvelles gares ferroviaire et routière
    Création de trois pénétrantes à partir de la future rocade

    «AVEC ce programme ambitieux, la ville dispose désormais d’une grande visibilité pour son développement. Ce qui lui permettra de se hisser au niveau des grandes capitales du monde», déclare Fathallah Oualalou, maire de Rabat, à propos du programme de développement urbain, baptisé «Rabat ville lumière, capitale marocaine de la culture»,
    Le programme global pour le développement urbain, présenté au Souverain le 12 mai dernier, porte sur un investissement total de plus de 18 milliards de DH.
    Près de la moitié de ce montant sera mobilisée pour la poursuite du développement de la vallée du Bouregreg. Le grand lot sera consacré au projet Wessal Bouregreg (cf. notre édition du 13 mai 2014). S’ajoute aussi celui du grand théâtre de Rabat pour un investissement global de 1,6 milliard de DH et dont les travaux seront entamés prochainement, indique pour sa part Lamghari Essakl, DG de l’Agence du Bouregreg.
    S’étalant sur la période 2014-2018, le projet de développement urbain nécessitera un investissement de 9,42 milliards de DH. Il devra permettre notamment la mise à niveau et le renforcement des infrastructures routières afin d’améliorer la circulation et la mobilité dans l’agglomération de Rabat. Parmi les projets prévus figure celui de la construction de trois voies pénétrantes à partir de l’autoroute de contournement en cours de construction ainsi que l’aménagement de 7 entrées de la capitale. Au menu également, la réalisation d’une deuxième rocade reliant Rabat à Salé sur une longueur de 8 km pour un investissement de près 500 millions de DH, et la création d’une boucle routière autour de la ville en reliant la rocade urbaine actuelle avec la route coutière. Toujours sur le volet transport, le programme de développement de Rabat prévoit la construction, près du complexe sportif Moulay Abdellah, d’une nouvelle gare ferroviaire et d’une autre routière. Le développement des équipements communaux figure aussi parmi les priorités. Dans ce cadre, il est prévu la délocalisation du marché de gros et des abattoirs dans de nouveaux sites situés à Tamesna, ce qui devra permettre de libérer le foncier et ainsi l’aménagement de la corniche. Sans oublier le chantier de la réhabilitation des deux médinas de Rabat et Salé. Ces différents projets seront pilotés par une société anonyme portant le nom de Rabat Aménagement.

    Espaces verts

    LE développement des espaces verts et de loisirs figure également au menu. Il s’agit du projet de création d’un jardin andalou sur le site d’Almssala ainsi que la coulée verte qui devra s’étendre de la vallée du Bouregreg jusqu’à la ceinture verte.
    L’ouverture de cette dernière au public est envisagée, ce qui va nécessiter la réalisation des aménagements et des équipements pour assurer la sauvegarde de ce site. Ce travail de sauvegarde va toucher aussi les autres parcs et jardins historiques de la capitale.

    Noureddine EL AISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc