×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tomates: Le marché se redresse à l’export

Par L'Economiste | Edition N°:4213 Le 14/02/2014 | Partager
Les prix commencent à grimper après trois semaines de morosité
Les cours entre 0,6 et 0,75 euro le kg exporté

Ce qui conforte le plus cette année les producteurs, ce sont les résultats positifs en termes de rendement à l’hectare qu’enregistre la filière. Selon un producteur, la hausse globale en la matière peut être estimée entre 15 et 17% de plus en potentiel export

LA tomate marocaine reprend du poil de la bête sur le marché européen. Après plus de trois semaines de morosité en raison d’une très faible demande, les prix commencent à grimper depuis lundi. Pour le moment, son cours à l’export est entre 0,6 et 0,7 euro le kg, avec des pointes de 0,75 euro. Une situation semblable à la même période de la campagne 2012-2013, est-il indiqué. Mais ce qui conforte le plus cette année les producteurs, ce sont les résultats positifs en termes de rendement à l’hectare qu’enregistre la filière. Selon un producteur, la hausse globale en la matière peut être estimée entre 15 et 17% de plus en potentiel export. Ce qui permet une régularité des tonnages à expédier. Pour le moment, ce sont 2.000 tonnes qui sont exportées par jour. Le bon climat qui marque la région du Souss depuis le début de la campagne est une des causes endogènes de cette situation en termes de rendement, explique un professionnel. Il n’en reste pas moins que le manque de pluies depuis des mois commence à inquiéter véritablement les producteurs. Ceci d’autant plus que le secteur agricole est le plus consommateur d’eau avec 994 millions de m3/an dont 412 millions de m3/an d’eaux de surface et 582 millions de m3/an d’eaux souterraines. La zone d’action de l’Office régional du Souss-Massa absorbe 889 millions de m3 par an, soit près de 90% de la demande globale. Une situation à laquelle il est difficile de faire face dans ce contexte de très faible pluviométrie. Pour rappel, les réserves des barrages du Souss-Massa-Draâ sont encore à un niveau très bas. Les neuf barrages de la région ont un taux de remplissage qui dépasse à peine 40% de leur volume normal de stockage. Outre le stress hydrique, l’activité continue à faire face aux tensions sociales. La campagne d’exportation en effet est ponctuée de remous auxquels même les exploitations les mieux structurées n’échappent pas. Au sein de la profession, on retient aussi en ce moment des tiraillements. L’Association des producteurs exportateurs de fruits et légumes (Apefel) est sans bureau pour l’heure. Seul reste à bord du conseil d’administration, pour le moment, le président El Houssaine Aderdour qui a été reconduit pour un deuxième mandat. La composition du bureau communiquée fin décembre dernier avec de nouveaux membres n’a pas été validée aussi bien par le Conseil national de l’entité que par la Fédération interprofessionnelle des fruits et légumes, indique une source bien informée.
Malika ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc