×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Les Cahiers de l'Émergence

    4x4: La guerre des prix ne fait que commencer

    Par L'Economiste | Edition N°:4166 Le 06/12/2013 | Partager
    Plus de 14.700 immatriculations à fin octobre
    Les marques multiplient les promotions, remises…

    Le segment des 4x4 démarre avec le Duster à partir de 126.900 DH jusqu’au Range Rover sport qui atteint 1,2 million de DH

    LE 4x4 d’aujourd’hui est bien loin de son ancêtre d’il y a une vingtaine d’années. Les plus anciennes versions ont été basées sur la robustesse, les gros volumes et les grandes capacités de franchissement. Les 4x4 ont été victimes de leur volume. Ils sont gros, consomment une grande quantité de carburant et prennent beaucoup de places dans le parking. Cependant, les changements urbanistiques ont influé sur les modes de transport, le 4x4 en l’occurrence. Depuis, quasiment toutes les marques ont lancé une chasse aux kilos et aux centimètres pour présenter des modèles plus compacts, moins mastoc et plus adaptés aux impératifs d’une conduite en ville. Ces mutations ont donné naissance au 4x2, un véhicule surélevé mais sans les quatre roues motrices. C’est l’exemple de Nissan avec ses Juke et Qashqai, de Volkswagen avec le Tiguan ou encore d’Audi avec le Q3. En plus des dimensions moins proéminentes, l’argument prix est de plus en plus présent en ces temps de crise. Un paramètre que les concessionnaires ont clairement intégré dans leur stratégie avec plusieurs promotions sur ce segment. En témoigne Toyota qui propose son RAV4 en version diesel à 279.000 DH, un prix inimaginable il y a quelques années. Malgré le ralentissement global du marché, les ventes du 4X4 continuent à tenir le coup. A fin octobre, 14.765 véhicules de ce segment ont été écoulés. Toutefois, le marché demeure porté par des marques indétrônables comme Dacia. La roumaine avec son best seller Duster arrive en première position des ventes avec 4.656 véhicules écoulés à fin octobre. Justement, le Duster vient de subir un nouveau relifting malgré des proportions inchangées, 4,31 m de long et 2 m de large. Ce véhicule a complètement changé la donne sur le marché du 4x4 avec une baisse considérable des prix. Le Duster est disponible à partir de 126.900 DH. Cependant, ce sont les versions plus équipées qui sont les plus vendues. Ce prix d’appel demeure plus un élément marketing d’attractivité du client. Sur ce segment, Dacia est très loin de ses concurrentes en termes de ventes. La deuxième marque du marché Hyundai compte 2.272 immatriculations. La marque doit cette position au succès du IX35. Avec un prix de 235.000 DH, ce véhicule séduit une vaste clientèle à la recherche des sensations d’un vrai 4x4 et avec un budget plus réduit. La japonaise Nissan arrive en troisième position avec 2.036 immatriculations. La marque qui réalise une grande percée dans ce segment est incontestablement Land Rover. La britannique a changé son positionnement avec l’entrée sur le marché de l’Evoque. Le véhicule se veut plus compact et plus accessible sans tomber dans le low cost.

     

    IL. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc