×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    La frénésie pour le paiement en ligne se maintient

    Par L'Economiste | Edition N°:4072 Le 11/07/2013 | Partager
    Les transactions bondissent de 50%
    Le montant global d’échange sur Internet culmine à 483 millions de DH
    Les services eGov, gros contributeurs en opération en ligne

    Le nombre de transactions de paiement sur Internet a quasiment atteint les 50% de progression au terme du premier semestre pour se hisser à 811.815 opérations. En progression de 36%, le montant s’établit à 483 millions de DH

    LE paiement en ligne se banalise de plus en plus. Le nombre de transactions de paiement sur Internet a quasiment atteint les 50% de progression au terme du premier semestre pour se hisser à 811.815 opérations. Dans des proportions similaires, le montant du paiement en ligne dépasse les 483 millions de DH en progression de 36%. Selon le Centre monétique interbancaire (CMI), «la croissance du nombre de transactions continue d’être tirée par la progression aussi bien des porteurs de cartes que des sites marchands». Des porteurs majoritairement marocains. L’usage des cartes bancaires marocaines a contribué à hauteur de 97% en nombre d’opérations et 90% en montant global. A l’inverse, les cartes étrangères n’ont été utilisées que pour 28.019 opérations et un montant de 48,9 millions de DH.
    C’est ainsi que le nombre de porteurs de cartes bancaires marocaines ayant effectué des achats en ligne n’a cessé de progresser. «Chaque mois de cette première moitié de l’année, ce sont en moyenne 60.699 porteurs différents de cartes bancaires marocaines qui ont effectué un usage de paiement en ligne, réalisant 130.633 transactions avec un montant moyen de 554 DH», soutient-on auprès du CMI. En comparaison au premier semestre 2012, le nombre d’utilisateurs ressort en hausse de 38%, le nombre d’opérations en progression de 46%, tandis que le montant moyen par opération baisse de 11%. Ceci étant, le nombre moyen mensuel de paiements par carte est resté stable à 2,1 fois.
    Parallèlement, le nombre de sites marchands actifs qui ont réalisé des transactions suit le même trend haussier (+46%). Ce sont ainsi 319 sites marchands constatés actifs durant le premier semestre 2013 contre 219 durant la même période de l’année 2012. Dans ce total, 218 nouveaux sites marchands ont été connectés à la plateforme CMI/MarocTelecommerce à fin juin 2013. La hausse des sites actifs est en partie la résultante du bon comportement du paiement en ligne (+63%) du secteur des grands facturiers. Idem pour le secteur des compagnies aériennes. Représentant le premier secteur en termes d’importance du montant des paiements en ligne avec 36%, il a connu une hausse de 17% de ses transactions. Les services eGov ont également favorablement impacté l’activité du paiement en ligne. A titre d’exemple, le site de la TGR a réalisé une croissance qui a dépassé les 100%. «Ce sont ainsi 14.170 contribuables qui ont choisi le paiement en ligne directement sur le portail de la TGR avec un montant global de 27,9 millions de DH», souligne le CMI. A l’inverse, les sites des achats groupés retombent dans leurs travers. Au terme du premier semestre, leur activité baisse de 24%. La frénésie pour les sites de deal des dernières années semble bien dépassée.


    Moulay Ahmed BELGHITI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc