×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Web 2.0
Vos idées peuvent faire la différence!

Par L'Economiste | Edition N°:4065 Le 02/07/2013 | Partager
L’idea management, une approche pour les projets innovants
D’une structure hiérarchique à une structure participative, le management des idées est le moyen
La volonté des dirigeants est la clé de la réussite de cet outil d’encadrement

Dans des structures hiérarchiques, toute proposition d’amélioration est perçue comme un reproche adressé à un supérieur. Ceci implique un refus. Toutefois, dans un organisme où l’approche participative est adoptée, les idées de développement sont les bienvenues pour les managers et les supérieurs. Celles-ci constituent pour eux un moyen d’améliorer la créativité et la valeur ajoutée au sein de l’entreprise

POUR rester concurrentiel face à un environnement exigeant, la créativité est indispensable. Sauf que les nouvelles idées ne sont pas les bienvenues. La peur du changement peut pousser les managers à adopter des comportements autoritaires et à résister à toutes nouveautés. Prendre des risques, commettre des erreurs,… les collaborateurs eux aussi craignent de paraître ridicules après avoir présenté leurs idées. Ils décident alors de garder le silence et de dissimuler leur avis.
Le management des idées ou «idea management» peut être une solution. Cet outil d’encadrement est adopté par plusieurs entités afin d’enrichir leur portefeuille de suggestions et arriver au développement créatif. «Ce type de management  accroît la quantité et la qualité des projets d’innovation», explique Isaac Getz, docteur en psychologie, co-auteur de l’ouvrage «vos idées changent tout». Tout individu est créatif. Il suffit de réduire le «taux de mortalité» des idées créatrices pour générer un produit ou service qui gagne de l’argent, en admettant les suggestions créatives des employés. Pour cela, le management des idées est l’outil de différenciation.
Il s’agit de faire émerger, collecter et réaliser des idées venant des membres d’une organisation ou des utilisateurs d'un service quelle que soit la taille de l’entreprise. Néanmoins, l’enjeu est beaucoup plus grand en matière de gestion des idées. Il est nécessaire de disposer d’un système de management des idées efficace. Il s’agit d’abord de recueillir les idées. Ceci doit se faire le plus facilement possible. En trois clics, ce serait l’idéal. Des logiciels  d'entreprise de type Web 2.0 ou Entreprise 2.0 permettent une approche plus ouverte et partagée entre les contributeurs d'idées, les experts ainsi que le reste des participants. Ceci favorise une véritable dynamique communautaire en mode Intranet. Une simple récolte d’idées ne suffit pas.
Le système informatique est certes efficace et pérenne qu’une boîte à idées physique mais il doit également permettre l’enrichissement à travers des échanges entre les collaborateurs. Commentaires, votes,… sont des méthodes qui aboutissent à l’amélioration des idées. Parallèlement, un coup de balai est nécessaire, il faut identifier et effacer les idées similaires et les doublons. Avoir des idées innovantes est un bon début. Il faut ensuite évaluer, mettre à jour  et constituer un portefeuille d’idées. Il reste à sélectionner les ressources humaines qui se chargeront de la mise en place du management des idées. La plupart des entreprises font appel à d’autres structures pour la gestion interne d’un tel processus. Néanmoins, un tel changement dans la structure d’une entreprise en mutant d’une structure hiérarchique à une structure participative à travers le management des idées n’a de valeur ajoutée que si les améliorations à suggérer sont mises en place et lorsque les dirigeants sont convaincus de son importance.
Il y a des entreprises qui exploitent le management des idées à travers un dispositif connu sous le nom de Réseaux sociaux d’entreprises (RSE). D’ailleurs, BMW est l’exemple d’entreprise qui adopte le management des idées depuis de nombreuses années. Ceci fait partie de son processus de développement, de responsabilisation et d’amélioration des produits et services.

 

Rajaa DRISSI ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc