×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Baisse du quota des pèlerins
Ahmed Taoufik annonce le critère de sélection

Par L'Economiste | Edition N°:4060 Le 25/06/2013 | Partager
6.400 Marocains recalés et la priorité sera donnée à ceux nés avant 1961
Mais ils pourront s’y rendre en 2014
Ou être remboursés par le ministère

PAS moins de 6.400 Marocains seront privés du pèlerinage de 2013. Ils ne seront donc plus que 25.600 pèlerins à se rendre à La Mecque. Et pour cause, la décision de l’Arabie saoudite de réduire de 20% le quota des pèlerins en provenance de tous les pays arabes et islamiques. Pour appliquer cette mesure, le ministère des Habous et des affaires islamiques va se baser sur le critère de l’âge. Techniquement, les personnes nées après 1961 ne pourront pas accomplir le 5e pilier de l’Islam. Toutefois, cette mesure ne s’appliquera pas aux conjoints accompagnants, nés avant cette date.
En tout cas, cette technique de sélection concerne aussi bien les pèlerins qui ont été sélectionnés par tirage au sort par le ministère que ceux qui ont préféré passer par les agences de voyages. Mais concrètement, la baisse du quota s’appliquera surtout aux pèlerins qui avaient opté pour le circuit officiel (5.662). Le reste correspond donc aux pèlerins qui ont choisi de passer par les agences.
Toutefois, Ahmed Taoufiq a indiqué lors d’une conférence de presse, hier à Rabat, que les personnes privées cette année du Hajj seront prioritaires l’année prochaine. « Elles pourront s’y rendre en 2014 sans avoir à s’inscrire une nouvelle fois sur les listes du ministère », a-t-il affirmé. Mais ce n’est pas gagné d’avance pour ces candidats. Car, si le gouvernement saoudien maintient ce quota, le Maroc appliquera encore une fois la même technique de sélection. Mais une chose est sûre, « ceux qui ne voudraient plus s’y rendre seront remboursés », a indiqué le ministre. 
Ainsi, les pèlerins privés du Hajj seront informés par les walis et gouverneurs. Car, la révision des listes se fera au niveau des provinces, avec des taux qui varieront en fonction de la pyramide des âges.
En attendant, Ahmed Taoufik a adressé une lettre au ministre saoudien du Hajj pour lui faire part de l’impact négatif de cette mesure. D’ailleurs, Ahmed Taoufik a exigé le remboursement de 20% de la somme versée au gouvernement saoudien pour la location des hôtels.  
Par ailleurs, pour le ministre, la décision des responsables saoudiens s’explique par les travaux d’extension de la Grande mosquée de La Mecque qui s’étend actuellement sur une superficie de 368.000 m2. L’objectif étant de  porter la capacité d’accueil de ce site sacré à 2,2 millions de fidèles contre 1,5 million auparavant. Ainsi, « la baisse du quota a été prise pour s’adapter à la réduction de la capacité d’accueil de la Grande mosquée de La Mecque que les travaux ont provoquée. «Ce site ne peut accueillir aujourd’hui que 22.000 pèlerins par heure contre 48.000 avant le démarrage du chantier», précise le ministre. Cependant, des mauvaises langues lient la réduction du quota à la crainte de propagation du coronavirus dans un espace où plus de 5 millions de pèlerins vont se côtoyer. Surtout que l’Arabie saoudite est aujourd’hui le pays le plus touché par le virus, avec 28 décès et 46 cas détectés depuis septembre 2012.

Quid de la Omra?

LA baisse du quota des pèlerins s’appliquera également à la Omra. Avec, en prime, la durée du séjour qui sera réduite de moitié, passant ainsi de 30 à 15 jours. Ahmed Taoufik indique à ce sujet que son ministère ne peut pas se prononcer. Car, «l’organisation de la Omra ne fait pas partie des prérogatives de mon département», a-t-il dit. Ce sont plutôt les agences de voyages qui s’en chargent.

Hajar BENEZHA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc