×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech crée son prix gastronomique

    Par L'Economiste | Edition N°:4045 Le 04/06/2013 | Partager
    Cinq chefs étoilés français ont concouru pour le 1er trophée gourmand
    And the winner is Fabrice Vulin…

    Le chef Fabrice Vulin entouré de Ludovic Antoine, créateur de MarrakChef, et Elisabeth Bauchet Bouhlal, propriétaire du Palace Es Saadi et membre du jury

    Marrakech, capitale de gastronomie. Après avoir initié un trophée de cinéma, la ville ocre vient de créer un prix gastronomique, le trophée Maroc Gourmand. Objectif, révéler la richesse de la gastronomie marocaine actuelle à travers le regard de grands chefs étoilés. Et le gagnant de cette première édition est un grand chef étoilé français: Fabrice Vulin. Son suprême pigeon de Bresse caramélisé aux épices de la médina et son dessert aux fines feuilles de pastilla aux écorces d’oranges ont séduit le jury qui l’a désigné vainqueur. Ce chef autodidacte au parcours exemplaire qui l’a mené aux cuisines Fouquet’s, à la Chèvre d’Or se plaît à varier les plaisirs en faisant évoluer constamment ses mets. Pour cet amoureux de la cuisine marocaine, celle-ci est à la fois sobre et sophistiquée. «Elle joue les saveurs et flatte les sens». Vulin a concouru pour ce premier trophée Gourmand auprès d’autres grands cuisiniers français: Gilles Choukroun, Christophe Leroy, Serges Goulomès et Laurent Trochain. Les 5 chefs ont été mis au défi de créer deux recettes originales (un plat et un dessert) selon une thématique marocaine qui leur était proposée: citron confit et huile d’argan pour le plat, feuille de pastilla et eau de fleur d’oranger pour le dessert.
    «Jusqu’à maintenant, on donne plutôt un aperçu limité de la cuisine marocaine alors que le patrimoine culinaire est d’une richesse infinie», insiste Ludovic Antoine, créateur du trophée MarrakChef. Et c’est de ce constat qu’est né justement ce trophée gastronomique organisé en deux étapes à l’initiative du Riad Monceau avec le concours de l’ONMT et du Palace Es Saadi. Une première phase préparatoire à Paris avec la présentation au Jury des recettes concoctées par les chefs. Et une seconde étape, à Marrakech cette fois-ci chez les partenaires de cette première édition de MarrakChef, durant laquelle la presse française et marocaine a pu découvrir ces nouveaux plats inspirés des ingrédients de la cuisine marocaine. Le résultat du vote du jury a été enfin dévoilé à l’issue de ces dégustations. Et parce que l’angle retenu pour ce concours gastronomique est la cuisine de femme, le jury était 100% féminin. 6 femmes ont jugé les recettes des grands chefs: il s’agit de l’animatrice culinaire vedette, Choumicha, Meryem Cherkaoui qui a fait ses classes à l’institut Bocuse, la chef marocaine Rachida Sahnoune, Isabelle Aubry, propriétaire du Riad Monceau, Elisabeth Bauchet Bouhlal, propriétaire du Palace Es Saadi, et Emmanuelle Mélia, co-dirigeante du domaine Val d’Argan.


    De notre correspondante,  Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc