×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Competences & rh

    Nouvelle franchise de chasseurs de têtes au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:4001 Le 02/04/2013 | Partager
    Le cabinet New talents s’associe à Aims International
    Talent management, assessment et coaching

    «On travaille beaucoup dans l’industrie et les services, des secteurs qui se portent bien malgré la crise», affirme le DG de Aims Maroc

    AIMS Morocco soufflera bientôt sa première bougie. En effet, le spécialiste en recrutement «New talents consulting» est devenu en 2012 une filiale du groupe  Aims International. Spécialisée dans le recrutement des cadres, le talent management, l’assessment et le coaching, la nouvelle structure est dirigée par Karim Ahniche. Fort d’une longue expérience en tant que responsable marketing et commercial, Ahniche a plus de 10 ans à son actif dans l’industrie des médias dans la région Mena. Il a travaillé dans des entreprises comme Reuters et MBC à l’international, avant de créer, à Dubaï en 2007, le cabinet «New talents consulting»  puis à Casablanca en 2011. «Dès 2008, les effets de la crise ont commencé à se faire sentir dans la région. J’ai alors décidé de rentrer depuis un an et demi», affirme-t-il. Aujourd’hui, Aims Morocco compte parmi ses clients des entreprises comme Novo Nordisk, Sothema, Cooper, Maroc Industries… «On travaille beaucoup dans l’industrie et les services, des secteurs qui se portent bien malgré la crise», témoigne-t-il.
    A la tête d’une équipe de 4 personnes, Ahniche travaille surtout pour le recrutement des DG et des hauts potentiels. Il a d’ailleurs constaté une forte demande de la diaspora marocaine et maghrébine pour le Maroc, considéré comme un hub régional. Beaucoup d’entre-eux veulent s’y installer pour faire carrière. «Nous recevons aussi beaucoup de demandes d’étrangers désireux de travailler ici», poursuit-il.
    Malheureusement, le problème des langues reste un frein pour le recrutement des jeunes cadres marocains dans les multinationales. En effet, la demande des multinationales se heurte souvent aux lacunes en langue anglaise des candidats marocains.  D’où le recours au MRE ou aux étrangers pour occuper des postes-clés dans ces grandes structures. «Même pour des postes basés au Maroc, on nous demande des cadres bons en anglais, car ils doivent participer aux réunions, formations, reporting au siège des entreprises… Beaucoup de candidats ne sont pas retenus à cause de ce handicap». Pour lui, l’anglais est aujourd’hui primordial non seulement pour les managers, mais aussi pour d’autres profils comme les médecins, les informaticiens… «Même le niveau du français a beaucoup régressé», ajoute-t-il.
    En plus du recrutement, Aims Morocco offre des services d’assessment. «Les entreprises optent de plus en pour la promotion interne, car bien sûr cela leur revient moins cher qu’un recrutement en externe, mais cela laisse aussi la place à la méritocratie et aux meilleurs pour évoluer», selon le terme du DG du cabinet de recrutement.
    A signaler qu’Aims International, qui figure dans le top 10 des firmes de recrutement durant les 5 dernières années et dont le siège est basé à Vienne, a un réseau de 90 filiales dans une cinquantaine de pays à travers le monde.

    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc