×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Bourse: Il faut acheter

    Par L'Economiste | Edition N°:3961 Le 05/02/2013 | Partager
    La correction du marché en est la principale raison
    CMT, Alliances et Jet Alu, les valeurs les plus conseillées

    Source: ATI
    Une recommandation à l’achat est déclenchée lorsqu’une valeur affiche une importante correction. En revanche, une baisse disproportionnée d’un titre ne garantit pas pour autant un éventuel rebondissement

    Etant à des niveau de plus en plus bas, le marché recèle actuellement quelques opportunités qu’il faudrait saisir. Cela justifie la succession des recommandations clairement orientées à l’achat sur certaines valeurs. Pour Ali Hachami, directeur de la division analyses et recherches d’Upline Group, «une baisse disproportionnée d’un titre ne garantit pas pour autant son rebondissement.
    Une recommandation à l’achat est pour sa part déclenchée par une société de Bourse lorsqu’une valeur affiche une forte correction». C’est notamment le cas de CMT, Alliances, et Jet Alu qui ont toutes connues de fortes baisses. Toujours est-il, «la recommandation n’est pas une proposition d’investissement mais un support à la prise de décision», signale Hachami. Pour lui, il est nécessaire de recouper les différentes recommandations des différents brokers et de se montrer prudent quant aux choix d’investir dans des valeurs affichant d’importante correction.

     


     CMT: Cours cible 1.700 DH/cours actuel 1.349 DH (perf annuelle 2012 : -33,3%)
    Pour Attijari intermédiation, la forte correction de la valeur CMT constitue l’élément déclencheur de la recommandation. Sur les 12 derniers mois, le titre a perdu plus de 40% de sa valeur boursière passant de 2.299 DH à un plus bas de 1.298 DH. Aussi les analystes estiment, «qu’au niveau actuel du cours, l’actif économique de la société minière est largement sous évalué par le marché boursier». En avril dernier Attijari intermédiation avait recommandé le titre à la vente à cause notamment de ses niveaux de valorisation qui, à l’époque, n’étaient pas en cohérence avec son profil de croissance. Il semble que les analystes ont changé d’avis.
    Jet Alu: Cours cible 271,90 DH/cours de référence 187 DH (perf annuelle 2012: -26,4%)
    BMCE Capital Bourse table sur des perspectives positives pour Jet Alu. La société de Bourse prévoit un chiffre d’affaires consolidé en augmentation de plus de 12% à 475,5 millions de DH en 2013. Le résultat net part du groupe devrait ressortir pour sa part à 70,1 millions de DH. «La société a clôturé l’année 2012 avec un carnet de commandes de plus de 1,3 milliard de DH représentant une couverture d’au moins 2 années de chiffre d’affaires», note BKB. Et ce ne sont pas les seuls arguments préconisés par la société de Bourse. Car côté investissement, le groupe prévoit une enveloppe globale de 32 millions de DH, dont 30 seraient engagés par la maison mère pour les travaux de construction de l’unité d’Oued Ykkem.

    Alliances: Cours cible 976,5 DH/cours de référence 558 DH (perf annuelle 2012 -16,7%)
    La recommandation à l’achat d’Alliances par BKB est imputable en grande partie à la double levée de fonds opérée dernièrement par le Groupe. Il s’agit de la cession de 7% du capital de sa filiale Alliances Darna au RCAR ainsi que du lancement d’un emprunt obligataire
    remboursable en actions (souscrit à hauteur de 70% par les institutionnels et de l’ordre de 30% par des OPCVM). «Ces 2 opérations devraient permettre au groupe de renforcer ses fonds propres et de réduire son gearing pour l’alléger de 109,3% en 2012 à 92,5% en 2013», note les analystes. Cette double levée de fonds permettrait également au Groupe de sécuriser une partie de ses besoins pour l’acquisition du foncier stratégique et le financement de l’activité. 


    Btissam ZEJLY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc