×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 186.066 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 230.556 articles (chiffres relevés le 28/5 sur google analytics)
Entreprises

Best financière parie sur l’équipement médical

Par L'Economiste | Edition N°:3848 Le 16/08/2012 | Partager
Un investissement de 200 millions de DH
Un chiffre d’affaires prévisionnel de 400 millions de DH sur 4 ans

Best financière (groupe détenteur des cartes Label’Vie, Carrefour, Carrefour Maxi, Burger King…) renoue avec la distribution de l’appareillage médical. En effet, la holding vient de reprendre l’activité médicale de Philips Maroc (Healthcare) via sa filiale Best Health. «Cette acquisition s’est opérée suite à un appel restreint à manifestation d’intérêt de Philips Maroc. L’appel a porté sur la cession de la branche Imagerie médicale et Ultrasons au Maroc auprès des plus importants distributeurs marocains dans le secteur médical», explique Adil Bennani, DG de Best Health.
Et c’est au terme d’un protocole d’accord, signé le 5 mars dernier, que l’entreprise Scrim, filiale de Best Health, a repris l’ensemble de la carte Philips Healthcare.
Doté de près de 200 millions de DH, le programme d’investissement de Best Health vise à renforcer les ressources humaines, mais également à recruter des ingénieurs d’application et de projets. L’entreprise compte également investir dans des équipements et du matériel de diagnostic destinés aux équipes techniques. L’acquisition d’équipements de démonstration et la formation des équipes figurent aussi parmi les priorités du programme d’investissement. Pour le top management, l’objectif est de réaliser, dans les 3 à 4 ans à venir, un chiffre d’affaires de 400 millions de DH. Pour cette année, «l’entreprise prévoit un chiffre d’affaires de 170 millions de DH», affirme Adil Bennani.
Pour y arriver, l’entreprise parie sur la radiothérapie et sur son expertise dans la création de Business Units autonomes appuyées par la holding support. Elle fait valoir également l’appui sur les ressources humaines  très qualifiées de Philips dans l’imagerie médicale. Autre argument avancé par Best Health: «la présence dans  des secteurs fortement concernés par l’imagerie médicale tels que la radiothérapie, le cardio-vasculaire, la gynécologie, l’urologie, la gastrologie…», estime le DG.
Best Health regroupe 2 filiales de distribution du matériel médical. Il s’agit de Scrim, qui est spécialisée dans l’équipement médical lourd et semi-lourd, du bistouri électrique à l’accélérateur linéaire, le consommable prothétique (prothèse vasculaire, chambre implantable…). La filiale commercialise aujourd’hui toute la gamme imagerie médicale et ultrasons. Quant à Soma Médical, elle est dédiée aux technologies cardio-vasculaires. Disposant d’un portefeuille de près de 500 clients répartis entre le privé et le public, Best Health dispose de 4 agences commerciales (Marrakech, Casablanca, Rabat et Fès). A l’échelle nationale, l’entreprise s’appuie sur un réseau de près de 40 revendeurs. Le management nourrit des ambitions à l’export. Depuis peu, l’entreprise a démarré des études et a établi des contacts pour la commercialisation à l’export, plus particulièrement sur l’Afrique francophone.

Le marché parallèle des consommables!

Le marché des distributeurs du matériel médical compte pas moins de 150 entreprises au Maroc. Sauf que seule une dizaine de distributeurs sont réellement structurés. Les professionnels de ce secteur déplorent «la concurrence déloyale qui s’est intensifiée ces dernières années». Surtout dans la vente parallèle de consommables, notamment en cardiologie interventionnelle. Autre phénomène inquiétant dans ce secteur: la vente d’équipements médicaux d’occasion. C’est dire que le marché du matériel médical mériterait une réglementation plus stricte des importations et une meilleure organisation via des textes de loi clairs.

A.I

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc