×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fer à béton: Emergence d’un champion

Par L'Economiste | Edition N°:3741 Le 15/03/2012 | Partager
Mac/Z lance une aciérie et prend acquisition d’une PME française
Le marché national plus cher de plus de 25% par rapport aux prix internationaux

Le contrôle technique  ne dispense plus les fabricants étrangers même  certifiés normes marocaines et internationales. Selon Adnane Mdouar, «ce contrôle n’a d’objectif que de fermer le marché à la concurrence et partant aggraver  le renchérissement des prix  du fer à béton qui s’avèrent de 25 à 40% plus chers qu’à l’international

«NOTRE groupe a adopté une approche  s’inscrivant sur le long terme,  avec une exigence de compétitivité internationale», se félicite Adnane Mdouar, DG de Mac/Z RCL.
Avec une mise au départ  de 132 millions de DH, l’entreprise avait investi dans la collecte et le recyclage de la ferraille en installant les deux premiers broyeurs  au Maroc. Ceci, en partenariat avec un groupe allemand, leader dans la filière. Par la suite, ce fut la fabrication d’armatures pour béton armé. Un projet monté aussi en joint-venture avec un partenaire français.
Résultat, le groupe a gagné en compétitivité et surtout en valorisation locale. «Nous partons d’une ferraille brute à 2,8 DH/kg  pour vendre du fer à béton façonné pour armatures à 8,2 DH/kg», révèle Mdouar. Sur ce prix de vente, 2 dirhams  sont réalisés en Espagne dans la transformation de ferraille en fer à béton. C’est-à-dire plus de 75% du prix de vente est une intégration 100% nationale.
Le marché du fer à béton connaît une croissance à deux chiffres. Mis à part les années 2008 et 2009 qui avaient enregistré un tassement de la demande, la consommation de ce matériau de construction  reste orientée vers la hausse : 1,5 million de tonnes en 2011 contre 1,4 million en 2010.
L’entreprise a déjà à son actif  la réalisation  du port de Cotonou au Bénin comme  premier chantier d’armature. Elle vient aussi de décrocher le marché de la deuxième tranche des installations de Renault  à Tanger.
Au chapitre  du développement et de  la diversification de la  production, le groupe est en passe de réaliser sa propre aciérie et laminoir pour fabriquer sur place le fer à béton. Mais cela  ne doit pas mettre fin aux importations du fer à béton malgré les contraintes rencontrées au niveau du contrôle technique qui ne dispensent plus les fabricants étrangers même certifiés normes marocaines et internationales. Selon Adnane Mdouar, ce contrôle n’a d’objectif que de fermer le marché à la concurrence et partant aggraver  le renchérissement des prix qui s’avèrent de 25 à 40% plus chers qu’à l’international. D’où la nécessité d’avoir en permanence une référence internationale. A cet effet, le groupe est en train d’étudier la prise de contrôle d’une sidérurgie au sud de l’Espagne après avoir acquis  à  100% de la société FLB (Fonderie & laminoir de Breteuil), une entreprise spécialisée dans la production d’entretoises (cornières spéciales) utilisées pour la confection des traverses de chemin de fer. FLB produit également du fer à béton et des barres de coffrage. «Avec cette acquisition, c’est le Maroc qui devient le leader mondial des entretoises», révèle Mdouar.


A. G.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc