×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

La retraite, ça se prépare jeune

Par L'Economiste | Edition N°:3686 Le 27/12/2011 | Partager
Attention à la baisse de revenus
Assurances-vie, PEA, PEL, etc. les bons plans épargne

73% des actifs marocains commencent à préparer leur retraite vers 27 ans. En 2007, ils étaient 35 % à le faire

Difficile de se dire quand on vient d’entrer dans la vie active, qu’il faut déjà préparer sa retraite. Pourtant, de plus en plus d’actifs marocains y pensent tôt, conscients que les régimes général et complémentaire existant (CNSS, CIMR, CMR) montrent leurs limites et ne permettront pas au salarié de garder un niveau de revenu égal avant la cessation d’activité.
Selon la deuxième édition du baromètre Axa de la retraite 2010, «la majorité des actifs marocains (73 %) ont préparé tôt leur retraite (entre 27 et 34 ans). Ainsi, par rapport à la première édition du baromètre Axa en 2007, le quota a presque doublé. Alors que dans les pays européens la crise a engendré un recul de la préparation de la retraite, au Maroc c’est la tendance inverse qui est observée. «Cette prise de conscience s’accompagne d’une évolution sur le niveau d’information des actifs quant à leur futur revenu», est-il indiqué.
Pour faire face à la cessation d’activité, il s’agit de prendre de bonnes habitudes et de commencer à épargner. Plusieurs formules existent, proposées par les assurances (BMCI Assurance, Sanad, Wafa Assurance…). Assurance-vie, Plan épargne logement, Plan épargne action… le déclencheur d’épargne est généralement associé à des étapes de vie: achat d’un bien immobilier, mariage, arrivée d’un enfant, etc.
Les jeunes actifs, en pensant très tôt à constituer ou fructifier un capital démontrent une prise de conscience à la nécessité de préparer très tôt leur avenir.
En effet, plusieurs facteurs plaident en faveur de cette prise de position des jeunes: maîtriser le temps qui passe vite et qui est généralement, quand on est jeune, consacré à la gestion de carrière, à se faire plaisir…; être prévoyant notamment que l’espérance de vie ne cesse d’augmenter (Maroc: +71 ans en 2010); mettre de l’argent de côté pour les situations de dépenses imprévues et les exigences de la vie qui, que ce soit avant ou après la retraite, sont de plus en plus pressantes; opter pour un rendement d’un placement à long terme qui est beaucoup plus bénéfique que celui enregistré sur le court terme.
Quant aux formules de placement les mieux indiquées, la recommandation est fonction des objectifs que le client s’est fixés et de son profil: la durée de placement souhaitée par le client: court, moyen ou long terme; un placement bancaire, assurance ou mixte; la catégorie socioprofessionnelle du client: salarié ou exerçant une activité indépendante.

 

Placements

Parallèlement aux plans d’épargne assurance, les banques disposent d’une panoplie de produits de placements bancaires.
Il existe une première famille de produits que l’on peut qualifier de classiques telle que l’épargne financière (Actions, obligations et OPCVM) et l’épargne plus connues sous les noms de comptes sur carnet, les dépôts à terme (bons de caisse, compte à terme).
En outre, la loi de Finances 2011 a prévu trois nouveaux supports pour développer l’épargne longue des ménages.
Les Plans d’épargne Actions, Logement et Education:
Plan d’épargne actions (PEA): Contrat d’épargne qui, moyennant des cotisations périodiques et/ou libres, permet de constituer une épargne à investir dans les actions ou les OPCVM Actions. La plus-value constituée est totalement exonérée d’impôts si la durée du contrat dépasse 5 ans et le plafond des versements n’excède pas 600.000 DH.
Plan d’épargne logement (PEA): Contrat d’épargne qui, moyennant des cotisations périodiques et/ou libres, permet de constituer une épargne à investir obligatoirement en totalité (Capital + intérêts) dans l’acquisition ou la construction d’une résidence principale au Maroc. Au terme de la période d’épargne, le souscripteur a le droit de bénéficier d’un crédit immobilier à des conditions préférentielles. Le client pour bénéficier de l’exonération fiscale doit respecter deux conditions: durée du contrat d’au moins 3 ans avec un plafond maximum de versements de 400.000 DH.
Plan d’épargne éducation (PEE): Contrat d’épargne qui peut être souscrit par enfant et, moyennant des cotisations périodiques et/ou libres, permet de constituer une épargne destinée obligatoirement au financement des études de l’enfant bénéficiaire. L’exonération fiscale est soumise à deux conditions: durée du contrat d’au moins 5 ans avec des versements plafonnés à 300.000 DH.


F. E. O.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc