×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Brèves

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:3683 Le 22/12/2011 | Partager

• Le numéro un de la CSI au Maroc
Michael Sommer, président de la puissante centrale syndicale allemande DGB et président de la Confédération syndicale internationale -CSI- (311 organisations adhérentes représentant 182 millions de salariés) est en visite au Maroc. Il devait avoir des entretiens avec les dirigeants de l’UMT hier à Casablanca avant de rencontrer des responsables du patronat.

• L’autorité met de l’ordre dans les piémonts à Agadir
Pour mettre fin à l’habitat anarchique dans les piémonts d’Agadir, l’autorité locale a mis en place un barrage à l’entrée de la localité. Et ce en vue de freiner tout acheminement de matériaux de construction sur les lieux. Face à ces dispositions les habitants du site poussés par les spéculateurs de la place qui ont même pour certains mis la main sur des terrains forestiers sans autorisation, sont sortis dans la rue. Hier c’était à couteaux tirés sur les lieux avec les forces de l’ordre. Impossible de s’aventurer dans les piémonts en voiture au risque de se faire casser son véhicule.


• Analyse historique des systèmes politiques au Maghreb
Retracer les étapes de l’émergence des forces nationalistes qui ont permis l’indépendance des pays du Maghreb, dont le mouvement national marocain. Tel est l’objet de la conférence animée aujourd’hui par l’historien français Benjamin Stora à l’Ecole de gouvernance et d’économie à Rabat.
Ce spécialiste de l’histoire du Maghreb contemporain analysera une période historique qui a conditionné la construction des systèmes politiques de ces pays ayant déterminé leur fonctionnement.

• Samsung lance le Galaxy Note
Samsung lance le Galaxy Note au Maroc. Le dernier modèle des smartphones du groupe est une synthèse entre un smartphone et une tablette tactile. Selon le management de Samsung, qui table sur un chiffre d’affaires au Maroc de 200 millions de dollars en 2012, ce nouveau produit sera commercialisé à partir de 6.490 dirhams. «Il est destiné à une niche particulière, celle qui ne disposerait pas de téléphones intelligents», assurent les responsables.
C’est Maroc Telecom qui commercialise ce produit en avant-première dans son réseau.

 

• Casablanca: La session du conseil de la ville reportée
La session ordinaire du conseil de la ville de Casablanca du mois d’octobre est reportée à une date ultérieure. C’est aujourd’hui qu’était prévue la poursuite des travaux de cette session ouverts depuis le 26 octobre dernier. Cela fait un an que le conseil n’a pas pu se réunir, à cause des tensions qui persistent encore entre les élus et le maire, Mohamed Sajid. A l’ordre du jour de cette session, figuraient l’examen des projets structurants (exploitation du tramway, théâtre et pont à haubans de Sidi Maârouf), le vote du budget de la ville et des dotations des arrondissements au titre de l’année 2012. De source proche du dossier, les responsables auraient reporté cette réunion pour éviter tout sit-in devant le siège de la wilaya, ce qui aurait créé un tas de problèmes, à un moment particulier marqué par des activités royales.

• Agadir: Retour de l’alcool à l’hôtel Palais des Roses
L’hôtel Palais des Roses a de nouveau réintroduit les boissons alcoolisées dans sa carte de restauration. L’établissement avait arrêté la vente des spiritueux en 2008 après sa prise de gestion par le groupe Dallah Al Baraka. Selon une source sûre, l’hôtel dispose aujourd’hui d’une autorisation pour cette prestation durant cette fin d’année. La décision aurait été prise pour doper l’activité de la structure d’hébergement et répondre à la demande de la clientèle et des partenaires voyagistes.

• Rabat: Les élèves réclament plus de sécurité
L’insécurité est devenue un sérieux problème au niveau de plusieurs établissements scolaires de la wilaya de Rabat. Lundi dernier, après la fin des cours le soir, des élèves du lycée Brahim Roudani à Hay Nahda ont été agressés par une bande de malfaiteurs armés de sabres. Paniqués, les élèves ont été obligés de retourner au lycée en déplorant au moins deux blessés graves. Pour rentrer chez eux, ils ont dû attendre l’arrivée des forces de l’ordre. Le lendemain, un sit-in a été observé par les élèves réclamant l’intervention des autorités pour garantir leur sécurité dans une zone où il est dangereux de circuler le soir par manque d’éclairage.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc