×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Marrakech
    On investit toujours autant dans le tourisme

    Par L'Economiste | Edition N°:3600 Le 22/08/2011 | Partager
    5.000 projets pour 345 milliards approuvés entre 2003 et 2010
    Sept grands projets touristiques, 53.000 lits classés à fin 2011
    Des investissements touristiques, mais aussi immobiliers

    Malgré la crise économique, sept grands projets touristiques vont aboutir d’ici la fin de l’année à Marrakech

    En quelques années, Marrakech est devenue une véritable marque pour le Maroc. Elle a suscité un véritable engouement à l’international, notamment pour les investissements touristiques. La région a enregistré un taux de croissance annuel moyen de 10,7% entre 1998 et 2009. Elle a également connu la croissance la plus soutenue du PIB/habitant du Maroc avec un taux annuel moyen de 6,5%. Ce trend haussier se poursuit. Entre 2003 et 2010, le bilan des investissements enregistrés est de plus de 5.000 projets agréés pour une enveloppe avoisinant les 345 milliards de DH.
    «Durant la crise économique, la dynamique d’investissement enregistrée par la région est restée soutenue, grâce à ses potentialités économiques, géographiques et sociales. Marrakech a pu conforter sa place de pionnier dans le domaine touristique et continue de susciter l’intérêt d’investisseurs marocains et étrangers», indique le Centre régional d’investissement (CRI). Dans le secteur touristique, plusieurs opérateurs ont finalement réussi à concrétiser leurs investissements. Sept grands projets aboutiront avant la fin de l’année. Ils vont augmenter la capacité litière de Marrakech d’environ 2.500 lits pour atteindre près de 53.000 lits classés à fin 2011.
    Le «Four Seasons» fait partie de ces projets. Il comprend un hôtel de luxe de 284 lits touristiques, 20 ryads et 23 villas pour un montant d’investissement de 852 millions de DH. «L’hôtel, qui a récemment ouvert sa première partie, génère plus de 100 emplois directs», souligne le CRI. Le projet Jnane Rahma est également bien avancé. Géré par l’enseigne indienne Taj Palace, il sera composé d’un hôtel palace de 336 lits touristiques et de 46 villas. Il créera près de 200 emplois directs. Les autres projets sont notamment Elite Hospitality, ce complexe qui va offrir une capacité de 124 lits touristiques pour un montant d’investissement de 210 millions de DH et l’hôtel 4 étoiles Adam Park de la société marocaine Kima Resort qui ouvrira ses portes dans la nouvelle zone touristique d’Aguedal. Citons encore le projet de village de vacances Al Baraka comprenant deux hôtels 4 étoiles et un hôtel 3 étoiles, le complexe touristique Namaskar d’origine koweitienne d’une enveloppe de 262 millions de DH et l’hôtel Sofitel Mogador golf&spa d’Essaouira d’une capacité de 294 lits touristiques, qui a déjà ouvert en mars 2011.
    Toujours dans le domaine du tourisme, d’autres projets d’envergure sont en cours de construction. «Leur ouverture est prévue les deux prochaines années», souligne le CRI. Citons le centre multifonctionnel de Guéliz, comprenant un hôtel 5 étoiles, un centre commercial de 78 boutiques, 80 appartements résidentiels et un grand parking souterrain. Le projet Domaine Royal Palm, qui comprendra un hôtel de luxe de 720 lits touristiques donnant sur un golf. Le projet Samanah Country Club comprenant trois hôtels 5 étoiles dont le premier ouvrira ses portes avant 2013. Mais encore le projet Park Palmeraie, le projet Jawhar et le projet Al Maaden dont l’ouverture est prévue avant 2013. Et enfin, l’hôtel Hayat Regency qui sera développé sur l’avenue Mohammed VI et le projet de «Pierre et Vacances» situé dans la zone de Chrifia, qui comprendra 480 unités en résidences touristiques, un parc de loisirs et une oasis aqualudique. Le secteur de l’immobilier n’est pas en reste. «La région s’est en effet engagée activement dans la stratégie de développement de l’habitat économique et social afin de répondre à une demande de plus en pus élevée», précise la même source. Le projet de la nouvelle ville de Tamansourt doit notamment être remarqué. Situé à 10 km de Marrakech sur une superficie avoisinant les 1.200 ha, il offre près de 58.000 logements au profit de 300.000 habitants. Le projet de création du nouveau pôle urbain Chouiter également. Situé dans la commune de Sidi Abdellah Ghiat sur une superficie avoisinant les 200 ha, il sera composé d’une zone d’habitat économique, d’une zone villas, d’une zone touristique, d’un village de l’artisan, de centres de santé, d’écoles… D’autres projets résidentiels tels El Azzouzia, Mhamid ou encore Les Portes de Marrakech sont également sur les rails.

     

    Création d’entreprises

    Au cours du premier semestre 2011, le CRI a délivré 1.756 certificats négatifs. Le nombre d’entreprises créées au cours de la même période est de 584. Le secteur le plus représenté est celui des «services et commerce» avec une part globale d’environ 63,53%, soit 371 entreprises créées, suivi des secteurs du BTP et du tourisme. Du côté de la forme juridique, l’on trouve une prédominance de la Sarl avec 89% de l’ensemble des entreprises créées.

     

    M. N. R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc