×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Affaires

7.000 Logan exportées en 7 mois

Par L'Economiste | Edition N°:2663 Le 30/11/2007 | Partager

. 2.000 unités de plus que l’objectif initial. Somaca et Renault/ Tanger Med: Chacun son développementLa Logan break sera commercialisée au Maroc au premier semestre 2008. Ce modèle sera importé monté de Roumanie en quantité encore indéfinie. Contrairement à la berline, Renault fait donc le choix de ne pas monter son nouveau modèle au Maroc. C’est que la Somaca, filiale de Renault et fabricant, entre autres, les Logan Made in Morocco, a déjà fort à faire. 14.000 Logan ont été produites en 2006. Et depuis juin dernier, c’est d’exportation vers le marché européen dont il est question. Renault Maroc fixait alors à la Somaca un objectif de production de 5.000 Logan à acheminer vers les marchés espagnol et français pour le restant de l’année. Les ateliers marocains sollicités par la maison-mère ont même revu à la hausse leur objectif. 2.000 unités se sont ajoutées au carnet de commandes de la Somaca, portant l’objectif de production exportable à 7.000. Une aubaine pour la Somaca. Pour rappel, c’est l’engorgement des chaînes de production de l’usine de Roumanie qui a incité le management de Renault à se tourner vers le Maroc. Fortement demandée en Europe, la Logan devait donc être produite en plus grand nombre. La conversion des chaînes de production de la Somaca au Système de Production Renault (SPR), norme mondiale pour tout le réseau de fabrication de la marque, a vite été opérée. Certes, la Logan marocaine coûte plus cher à la fabrication que sa sœur roumaine. Le taux d’intégration à Casablanca étant de 30%, le reste est importé. D’où un surcoût. Mais économie sur la logistique et proximité géographique du marché européen aidant, le surcoût se trouve largement compensé.. Euro 4, ABS et double airbagL’implantation de Renault-Nissan à Tanger Med changera-t-elle quelque chose pour Somaca?Auprès du constructeur, on se veut rassurant. Il est précisé que les deux unités «coexisteront en harmonie». Des projets de développement distincts sont prévus pour l’un et l’autre sites. Mais on n’en saura pas plus.Les ateliers de la Somaca arriveront-ils à tenir la cadence? Le management de Renault Maroc assure être en phase avec les nouveaux objectifs. Avec une production mensuelle de 1.000 unités depuis juin, destinée aux deux marchés européens, la Somaca semble tenir le rythme. Une chaîne de montage est dédiée à la seule Logan à vendre à l’étranger. De même, c’est une équipe de 350 personnes qui a été ralliée à l’effectif de Somaca depuis la décision de desservir les marchés espagnol et français. Le management de Renault précise que les Logan commercialisées localement ou destinées à l’export se valent. Les deux modèles sont identiques, à l’exception de modifications pour se mettre en conformité avec les normes environnementales et sécuritaires européennes. Il s’agit notamment de «Euro 4», norme de rigueur pour les émissions de gaz en Europe (l’exigence marocaine est trois crans en dessous) et de l’ABS et double airbag.R.H

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc