×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Affaires

Tanger: Report de l’affaire de drogue

Par L'Economiste | Edition N°:1796 Le 23/06/2004 | Partager

. Le principal accusé sera entendu le 28 juin . Les témoins qui l’avaient incriminé se sont rétractés au dernier momentLe tribunal de première instance de Tanger a reporté lundi dernier au 28 juin, l’examen de la deuxième partie du dossier de l’affaire du trafic de 19 tonnes 200 kg de drogue via le port de Tanger. L’instigateur qui répond aux initiales A.M. a comparu (en état d’arrestation). Il avait été arrêté sur l’accusation de quatre personnes impliquées dans la même affaire lors de l’enquête préliminaire; elles l’avaient désigné comme le chef de l’opération, avant de se rétracter lors de la séance de lundi. Les quatre personnes avaient été condamnées, en janvier dernier à des peines allant de 6 à 8 ans de prison ferme et au paiement d’une contravention record de près d’un milliard de DH.Cette affaire remonte à décembre 2003 quand les services de sécurité et de douane du port de Tanger ont effectué la plus grande prise de drogue de l’histoire du port, 19 tonnes et 200 kilogrammes de chira dissimulés dans une cargaison de tomates marocaines destinées à l’export (cf. www.leconomiste.com). Après l’arrestation du principal instigateur, la police s’était lancée à la recherche de six autres personnes, dont deux étrangers, soupçonnées d’être directement liées à une bande de trafic international de drogue responsable de plusieurs opérations dont celle-ci. La drogue avait été cachée dans une remorque en provenance d’Aït Melloul, Agadir, et chargée de 23 tonnes de tomates en direction de la Hollande. Ce chargement a été remplacé par de la drogue dans un entrepôt à la zone industrielle de Tanger. Parmi les quatre inculpés figurent le chauffeur du camion et les gardiens de l’entrepôt qui n’ont pas hésité à dénoncer leurs chefs, même s’ils se sont rétractés lors de l’audience de lundi dernier. Les membres du gang voulaient profiter de la saison des primeurs, tomates en particulier, et des facilités qui sont accordées au transport de ces denrées périssables. Ces dernières sont inspectées au lieu de départ et plombées par la douane. A leur arrivée au port de Tanger, elles passent par un circuit prioritaire. A noter que pour l’année en cours, ce sont plus de 26 tonnes de drogue qui ont été saisies par la police à Tanger. Ali ABJIOU (Avec MAP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]onomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc