×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Safi: 247 millions de DH pour l’assainissement liquide

Par L'Economiste | Edition N°:1944 Le 25/01/2005 | Partager

. Le financement sera assuré, en partie, par la BEI. Les investissements en eau et électricité programmés en 2005 s’élèvent à près de 27 millions de DH. Campagne de grande envergure pour la sensibilisation à l’économie d’eau La Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Safi (Radees) prévoit pour cette année des campagnes originales d’information et de communication pour se rapprocher plus de ses abonnés. Une large opération de sensibilisation sur la consommation d’eau et d’électricité en faveur des ménages à revenus limités est également prévue. Même des élèves seront invités à participer à des tournées ouvertes pour les relevés des compteurs en compagnie des agents releveurs. D’autres mesures ont été adoptées lors du conseil d’administration tenu récemment sous la présidence de Larbi Hassani-Sabbari, wali de la région Doukkala-Abda et gouverneur de la province de Safi. Le conseil avait au préalable examiné le budget prévisionnel de la régie au titre de l’exercice 2005. Les investissements programmés s’élèvent à 52,41 millions de DH dont 13,53 millions pour l’électricité, 13,17 millions pour l’eau potable et 25,70 millions pour l’assainissement liquide. En ce qui concerne l’activité électricité, les projets inscrits consistent notamment en l’extension et le renouvellement des câbles moyenne tension, la création de nouveaux postes de distribution publique et le renforcement du réseau basse tension. L’acquisition de compteurs et de disjoncteurs neufs, ainsi que le passage du réseau de 5,5 KV à 20 KV et le remplacement, à titre gratuit, de la tension de distribution 127 V par 220 V sont aussi concernés par le plan d’investissement de la Radees au titre de l’année 2005. Pour l’activité eau potable, les investissements porteront essentiellement sur le renouvellement et l’extension du réseau de distribution, l’achat de compteurs neufs et le renforcement du réseau et des stations de pompage dans les centres extérieurs. L’achèvement des travaux de construction du réservoir 2.600 m3 à Sebt Gzoula et aussi la réalisation des branchements sociaux pour généraliser l’accès à l’eau potable aux citoyens bénéficient eux aussi d’une attention particulière. Côté assainissement liquide, le montant du budget d’investissement équivaut aux montants alloués à l’eau potable et l’électricité réunis. Il constitue la première tranche d’un programme d’investissement global de l’ordre de 247 millions de DH. Il sera financé grâce à un emprunt de 12.000.000 d’euros auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI), des subventions de l’Etat, de la commune urbaine de Safi et des fonds propres de la régie. Les projets inscrits en 2005 pour ce secteur concernent notamment le lancement des études pour l’établissement des avant-projets détaillés des dossiers d’appels d’offres et la supervision des travaux. La construction d’édifices et d’ateliers, l’acquisition d’un terrain de deux hectares pour la construction d’une station de traitement sont également au programme. Des travaux de réhabilitation du réseau sont aussi programmés pour s’effectuer dans les zones à risque d’inondation. Et enfin l’acquisition de deux hydrocureuses de 9 m3, de camions et de matériels de télécommunication. Les objectifs attendus sont la continuité et la sécurité de l’alimentation en eau potable et en électricité de la ville de Safi et des communes Jemâat Shaim, Sebt Gzoula et Tlet Bouguedra. Ainsi que l’amélioration des rendements du réseau et des conditions d’hygiène et la protection de l’environnement. Parallèlement à ces actions, le budget prévoit également l’amélioration de la qualité du service rendu aux citoyens. La régie projette la création de nouvelles structures d’accueil et de conseil à la clientèle. De nouvelles agences commerciales et l’instauration d’un système de gestion des files d’attente devant les guichets sont à l’ordre du jour. Pour finir, le conseil a adopté un plan stratégique en matière de communication. En effet, la régie envisage la création d’une structure d’accueil et d’écoute pour la réception, l’information et l’orientation des usagers. Lancement également de campagnes de communication externes à travers l’édition de brochures, dépliants, bulletins de communication et films documentaires pour informer le public sur les investissements réalisés et les services offerts. Et par la même occasion lui offrir des conseils sur l’utilisation rationnelle de l’eau, de l’électricité et en matière de sauvegarde de l’environnement. La régie veut aussi investir dans la création d’un site Internet qui permettrait l’information du public sur les activités de la régie et la réception de ses suggestions.


«Quittance douce»

Les ménages sont appelés à autogérer l’économie de l’eau et de l’électricité en accomplissant leur propre comptabilisation. Pour 2005, la Radees affirme sa volonté de bâtir une relation de transparence avec ses abonnés, un gage de confiance en quelques sortes. Pour ce faire, une large opération d’information et de sensibilisation sur la consommation d’eau et d’électricité sera lancée. Le programme de la régie est d’intervenir en amont pour prévenir une grande partie des réclamations et des doléances. La campagne sera centrée sur les barèmes, les tranches, les conseils pratiques et techniques… Tables rondes aussi et campagne médias portant sur le projet d’assainissement de la ville de Safi. Le plan prévoit en plus des journées d’information au profit des partenaires, des professionnels et des opérateurs économiques. La Radees annonce déjà sa participation à Ecotec, le Salon national de l’environnement.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc