×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

El Jadida: L’association nautique bloquée

Par L'Economiste | Edition N°:1944 Le 25/01/2005 | Partager

. Chahuts et perturbations ont fait échouer deux tentatives de tenue de l’AGO L’Association nautique d’El Jadida (ANEJ) est pour le moins qu’on puisse dire au creux de la vague… Les membres de son bureau n’arrivent pas à tenir leur assemblée générale ordinaire (AGO). Celle-ci devrait pourtant se tenir chaque année selon les statuts de l’association. A l’ordre du jour: l’élection des membres du tiers sortant et la soumission, pour approbation, des rapports moral et financier de l’ANEJ. Provocations, invectives et propos désobligeants ont caractérisé les deux dernières tentatives de réunion. La première avait eu lieu le samedi 18 décembre à la maison des jeunes Houmane El Fatouaki. Les mésententes internes avaient porté essentiellement sur la question des membres habilités à voter. A rappeler que l’association se compose de 74 membres adhérents dont 56 seulement sont habilités à voter, selon l’article 10 des statuts de l’association. Or les membres avaient pris l’habitude de voter les années précédentes et ce, en contradiction avec le statut de l’organisation. “Même mineurs, ils étaient “utilisés” au moment des votes selon des intérêts particuliers”, explique Mohammed Hamama, l’actuel président de l’association. Depuis deux ans, une nouvelle équipe a pris en main la direction du club qui avait sombré, depuis, dans l’oubli. “Aujourd’hui, ce dernier a repris ses activités avec des résultats très probants”, souligne Tibari Bouchra, une athlète qui s’est distinguée dans le domaine des sports nautiques. Les pratiquants bénéficiant de financements pour participer à des compétitions nationales et internationales n’ont pas droit au vote, indique le délégué du sport d’El Jadida. Mais ces jeunes ont pourtant reçu la même carte que les membres adhérents... Ce sont eux précisément qui ont réussi à empêcher le bon déroulement des assemblées, en n’arrêtant pas de chahuter. Devant l’impossibilité de se prononcer, les membres du bureau ont dû reporter l’assemblée au samedi 8 janvier et les convocations ont été envoyées seulement aux membres adhérents. Précisons que les forces de l’ordre ont été appelées à la rescousse devant le chaos général. Sans succès. Les perturbateurs ayant malgré tout pu investir les lieux et empêcher la tenue de l’assemblée. La lecture des rapports moral et financier n’a pu se faire et aucune décision n’a donc été prise. Les membres se sont séparés sans planifier une quelconque date pour une future rencontre. Les jeunes ignorant la réglementation auraient été manipulés par un membre, explique Abderrahmane Kamel, député de la ville et président d’honneur de l’ANEJ.M. R.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc