×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

L’industrie des explosifs sous contrôle

Par L'Economiste | Edition N°:1916 Le 14/12/2004 | Partager

. Madrid veut créer à l’échelle européenne un réseau de réaction rapide Le gouvernement espagnol a ordonné une campagne d’inspection des entreprises utilisant des explosifs pour détecter des carences comme celles ayant permis aux auteurs des attentats du 11 mars à Madrid de se procurer de la dynamite, a annoncé le 10 décembre le ministère de l’Intérieur. Les préfectures vont devoir organiser des inspections des exploitations minières et industrielles utilisant des explosifs, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur. La note adressée aux préfets souligne qu’une “préoccupation prioritaire du ministère de l’Intérieur est d’éviter que puissent se reproduire de nouvelles irrégularités dans le contrôle des explosifs comme celles ayant permis dans le passé à des groupes terroristes de se procurer ces susbtances”. Les auteurs des attentats islamistes du 11 mars (191 morts) s’étaient procuré de la dynamite Goma 2 Eco auprès d’anciens employés d’une mine de la province des Asturies (nord) reconvertis dans le trafic de haschich. L’enquête sur les attentats a révélé des défaillances dans la tenue des registres de cette entreprise mentionnant les quantités d’explosifs utilisées dans son activité quotidienne. Un indicateur avait alerté en 2001 la garde civile des Asturies sur le fait que les suspects espagnols mis en cause dans l’enquête sur le 11 mars cherchaient dès cette époque à vendre d’importantes quantités d’explosifs. Mais ses révélations n’avaient pas été prises en compte.Le ministère espagnol de l’Intérieur annonce également un renforcement des mesures législatives pour interdire et punir plus sévèrement le trafic d’explosifs ou toute négligence dans leur utilisation. Madrid veut en outre créer à l’échelle européenne un réseau de réaction rapide de prévention et de lutte contre le trafic d’explosifs. Outre la menace islamiste, l’Espagne est confrontée depuis 36 ans au terrorisme de l’organisation séparatiste basque armée ETA, qui a largement recouru à des stocks de dynamite volés en France.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc