×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Défense Euro-Maghreb: Signature d’une déclaration commune

Par L'Economiste | Edition N°:1922 Le 22/12/2004 | Partager

. Renforcement de la coopération en matière de sécurité et défense. La stabilité du Maghreb doit être l’objectif prioritaireLes ministres de la Défense de dix pays des deux rives de la Méditerranée ont signé le 21 décembre une déclaration commune sur “la sécurité dans la région méditerranéenne”, à l’occasion de la réunion “5+5” hier à Paris, a indiqué le ministère français de la Défense. La déclaration commune, qui “définira un programme et un calendrier de travail” touchant à “la sécurité dans la région méditerranéenne”, a été examinée par les ministres dans la matinée avant la signature du document prévue à l’Hôtel de Brienne, siège du ministère français de la Défense, selon un communiqué du service de l’Information et de la Communication du ministère. Cette première rencontre des ministres de la Défense du “dialogue 5+5”, présidée par la ministre française de la Défense Michèle Alliot-Marie, a réuni les représentants de cinq pays du sud de l’Europe (France, Espagne, Portugal, Italie et Malte) et cinq Etats du Maghreb (Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie). Tous les pays ont été représentés au niveau ministériel, à l’exception de la Libye, dont la délégation a été conduite par le major général Ahmed Mahmoud Az Zwai, directeur de l’Organisation centrale des acquisitions, de la Recherche et de l’Industrie dans le domaine militaire. Outre Mme Alliot-Marie, ont été présents les ministres algérien Yazid Eerhouni, espagnol José Bono Martinez, italien Antonio Martino, maltais Anthony Abela , marocain Abderrahmane Sbai, mauritanien Baba Ould Sidi, portugais Paulo Portas et tunisien Hedi Mhenni. Jeudi dernier à Paris, le porte-parole du ministère de la Défense Jean-François Bureau avait annoncé que Alliot-Marie allait “proposer à ses collègues d’identifier les questions de coopération régionale, qui sont en rapport avec la sécurité, la défense, et qui peuvent ensuite donner matière à des plans d’action en commun”. Lors d’une visite officielle en Algérie en juillet dernier, Alliot-Marie avait proposé d’établir un partenariat de défense entre le sud de l’Europe et le Maghreb, soulignant alors que “la stabilité du Maghreb doit être l’objectif prioritaire”.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc