×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Climatisation automobileDe plus en plus d’adeptes

Par L'Economiste | Edition N°:2083 Le 10/08/2005 | Partager

. La demande suit la hausse du thermomètre . Les nouvelles voitures, grandes concurrentes du marché de la climatisation . Les prix de recharge ont chuté de moitié en quatre ansPour parcourir les kilomètres dans un confort de bon aloi, rien de mieux qu’une climatisation efficace surtout durant la période estivale. Aujourd’hui, la plupart des voitures neuves sont équipées de cette option indispensable et les clients n’hésitent pas à mettre la main à la poche pour l’installer quand elle n’est pas prévue dans la série. “L’idée selon laquelle la climatisation influe négativement sur la consommation ne dissuade plus les automobilistes de payer davantage pour profiter de la climatisation”, explique Rabii Driss, directeur technique de Midas. Ceci l’est d’autant plus que cela ne sert pas qu’à refroidir l’air à l’intérieur de l’habitacle mais aussi à le purifier grâce à un filtre à pollen. Il est vrai que l’usage de la climatisation réduit sensiblement la puissance et fait grimper la consommation. Mais, selon Rabii, la consommation est équivalente à celle d’une voiture qui roule les vitres ouvertes. Avec la nouvelle génération de gaz (Fréon), les prix ont été tirés vers le bas. Ainsi, il y a 3 ans de cela, la recharge coûtait entre 900 et 1.200 DH. Aujourd’hui, le prix moyen d’une recharge du gaz est divisé par deux. Pour les concessionnaires, c’est un peu plus cher comme le cas de la marque Suzuki dont le tarif de recharge est de 600 DH hors taxes.La clientèle augmente au rythme de la chaleur. Mais les avis restent partagés à ce sujet. Midas reconnaît que la demande est plus forte quand le thermomètre grimpe. Celle-ci reçoit en moyenne 4 à 5 clients durant la période estivale par jour pour la climatisation. Pour certains opérateurs, les affaires marchent très bien. C’est le cas de l’établissement Bendaoud à Rabat qui reçoit 7 à 10 clients au minimum durant l’été mais qui reste loin des résultats réalisés quelques années auparavant. “La profession connaît une crise avec le renouvellement du parc automobile. Les nouvelles voitures sont équipées de climatisation et n’ont généralement pas besoin de recharge avant 2 ans”, explique le gérant. Cet avis est partagé par Mondial climatiseur qui estime que l’installation des climatiseurs se fait de plus en plus rare puisque les nouvelles voitures sont pour la plupart équipées de climatisation. “La concurrence de la ferraille n’arrange rien à l’affaire”, commente le patron. Les clients préfèrent récupérer des compresseurs usagers. Les pannes, les plus souvent rencontrées, concernent généralement des problèmes de circuit électrique ou de rouille des fixations du tuyau d’acheminement du gaz. D’où la nécessité de procéder à un contrôle minutieux du circuit de la climatisation et la mise à niveau de la charge (Fréon). Tout ceci se fait automatiquement grâce à une machine qui a la faculté également de détecter les fuites. L’entretien permet de réduire les risques de panne et par conséquent les dépenses. Deux importantes consignes sont à respecter, selon Rabii, mettre la climatisation en marche pendant 5 minutes au moins une fois par semaine même en hiver. Cela permet de préserver la qualité du Fréon. Et il faut toujours appuyer sur le bouton du recyclage pour éviter les déperditions d’énergie puisque la climatisation ne fait que refroidir l’air à l’intérieur de l’habitacle. Ainsi, le compresseur fonctionne en intermittence.M. E. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc