×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

20e sommet franco-espagnol

Par L'Economiste | Edition N°:2691 Le 14/01/2008 | Partager

. Terrorisme, immigration et électricité au menuNicolas Sarkozy a accueilli jeudi dernier à Paris José Luis Rodriguez Zapatero pour un premier sommet France-Espagne depuis l’élection du président français consacré à la lutte anti-terroriste, à l’immigration et au serpent de mer de l’interconnexion électrique entre les deux pays.Décrite comme «excellente» dans les deux capitales, la coopération franco-espagnole devrait se matérialiser lors de ce XXe sommet par la signature de textes «à portée politique» sur chacun de ces trois thèmes.Le premier d’entre eux vise à intensifier la coopération des deux pays dans la lutte contre l’organisation séparatiste basque ETA.Les ministres de l’Intérieur des deux pays doivent ainsi officialiser à Paris la création d’une unité permanente regroupant policiers français et espagnols, annoncée début décembre après le meurtre de deux gardes civils espagnols à Capbreton (sud-ouest).Sur l’immigration, Paris et Madrid souhaitent dès à présent renforcer leur coopération, avant une éventuelle politique européenne en la matière, que Sarkozy souhaite mettre en place à la faveur de la présidence française de l’UE qui débute le 1er juillet prochain.Lors d’une conférence de presse, le chef de l’Etat français a assuré que l’Italie et l’Espagne étaient favorables à l’organisation avec la France d’«expulsions collectives» des étrangers sans papiers. Si Rome a démenti vouloir participer à de telles opérations, Madrid a fait savoir qu’elle n’y était favorable que «dans le cadre de l’UE».Le sommet devrait enfin être l’occasion de faire avancer le projet de nouvelle ligne à très haute tension (THT) entre Figueras (Espagne) et Perpignan (France), englué depuis de nombreuses années.Selon une source espagnole, le sommet pourrait même décider d’une date butoir pour le lancement du projet, qui suscite une vive opposition des populations et des écologistes, en particulier du côté français des Pyrénées. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc