×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2691 Le 14/01/2008 | Partager

. Des souris américaines à l’aéroport de Pékin Huit souris, dont certaines mortes, ont été découvertes la semaine dernière à l’aéroport de Pékin dans un avion de la compagnie américaine United Airlines (UA) en provenance des Etats-Unis, ont indiqué les autorités aéroportuaires. C’est à l’atterrissage que la présence des petits rongeurs à bord de l’appareil avait été signalée aux autorités, qui se sont empressées de dépêcher sur les lieux une «équipe d’intervention d’urgence». Selon les médias locaux, les limiers de l’équipe ont bloqué toutes les issues de l’avion et mis en place souricières et mort-aux-rats, y compris dans la cabine de pilotage, avant de se mettre à la chasse aux souris, qui s’est soldée par la découverte des huit bestioles, mortes et vives, qui avaient trouvé refuge dans... les oreillers. Les souris véhiculent plus de 35 virus et autres microbes mortels, dont celui de la peste et du typhus, comme elles peuvent faire tomber un avion en rongeant les isolants des câbles et autres composants électriques.. L’étude des bonnes manières obligatoire Un pensionnat privé britannique a introduit en janvier des cours d’étiquette obligatoires pour les élèves de classe de 4e, afin de leur enseigner les bonnes manières mais également des gestes pratiques comme cuire un oeuf ou repasser une chemise. Cet enseignement baptisé «How to...» (Comment faire...) est destiné aux quelque 150 élèves (garçons et filles) de 13 ans du Brighton College (sud de l’Angleterre), pensionnat privé qui accueille 1.200 jeunes âgés de 3 à 18 ans.A raison d’un cours hebdomadaire de 45 minutes, il s’agit de mieux les préparer pour la société civile, a expliqué le principal de l’établissement Richard Cairns. Il a pris cette initiative après la publication le mois dernier d’une étude selon laquelle un quart des dirigeants de société estime que les jeunes diplômés sont impolis et ne savent pas se comporter correctement en société.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc