×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Tanger: Coup de pouce au financement des TPE

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5924 Le 13/01/2021 | Partager
Un partenariat Attijariwafa bank/Chambre de commerce
Il offre un appui budgétaire et technique
Commerçants, artisans et TPE dans la ligne de mire

Un coup de pouce pour les entrepreneurs du Nord. Attijariwafa bank (AWB) et la Chambre de commerce, industrie et services de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCISTTA) ont signé, jeudi dernier à Tanger, une convention pour l’accompagnement des entrepreneurs, porteurs de projets, commerçants et TPE de la région. Il s’agit d’un accord qui intervient dans le sillage de la convention cadre signée en décembre dernier entre la Banque et la Fédération marocaine des chambres de commerce.

tanger-tpe-024.jpg

La convention signée entre AWB et la Chambre prévoit un accompagnement financier et non financier à l’attention des entrepreneurs et commerçants de la région (Ph. L’Economiste)

«Pour la CCISTTA, il s’agit de rapprocher les commerçants des services bancaires», déclare Omar Moro, président de la Chambre. Il est question pour lui d’aider et d’épauler les petits commerçants et les professionnels non chapeautés par des associations professionnelles, les plus exposés.

«L’accompagnement prévu par cette convention se décline à travers des services à la fois financiers et non financiers», indique pour sa part Rachid Magane, directeur exécutif, en charge de la région Tanger Tétouan Al Hoceima à Attijariwafa bank.

Cela se traduit d’abord par des solutions de financement et de banque au quotidien adaptées à leurs besoins (dont des crédits à des conditions spécifiques pour les adhérents de la Chambre) en plus d’un accompagnement personnalisé. Pour les services non financiers, il s’agit de services spécifiques et gratuits, en présentiel ou en distanciel qui assurent formation, information, conseil et création d’opportunités d’affaires. Ils sont à la charge de Dar Al Mokawil, le concept lancé par AWB en 2015.

L’antenne tangéroise (Dar Al Mokawil Pasteur) a déjà assuré jusqu’à maintenant plus de 262  formations au profit de près de 4.000 participants. En plus d’entretiens de conseil, de formation et de rencontres en B to B à l’attention des entrepreneurs de la région. «Notre volonté est d’aller dans tous les recoins de la région et de ne pas nous limiter aux centres urbains», insiste Rachid Magane.

Pour ce, Dar Al Moukawil vient d’inaugurer un 2e site baptisé Tarik Ibn Ziad à Drissia, l’un des centres névralgiques du commerce à Tanger. Un autre est prévu à Imzouren, dans la province d’Al Hoceima. A noter que Dar Al Moukawil Al Hoceima est opérationnelle depuis juillet 2019.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc