×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Fès-Meknès: Le CRI peaufine sa communication

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5924 Le 13/01/2021 | Partager
Le magazine et le portail des investissements font peau neuve
Objectif: Promouvoir les secteurs phares de la région

Communiquer, promouvoir l’entreprenariat et mettre en avant les secteurs phares de la région Fès-Meknès. C’est le pari du Centre régional de l’investissement (CRI) qui vient de renouveler son magazine «CRI News Fès-Meknès».

Sous sa nouvelle forme, la revue de 44 pages s’inscrit dans le cadre de la réforme des CRI. «Ce nouveau produit s’accompagne de nouvelles missions et prérogatives octroyées au CRI, en renforçant son rôle de facilitateur, intégrateur, et accompagnateur sous une nouvelle organisation administrative en deux pôles: «maison de l’investisseur» et «impulsion économique et offre territoriale»», indique Yassine Tazi, DG du Centre.

Selon lui, «cette nouvelle structure positionne le CRI en qualité de catalyseur régional au service du développement et de la promotion des territoires». Guichet unique de l’investisseur, l’établissement a désormais des prérogatives pour l’accompagner de bout en bout, depuis le dépôt des demandes jusqu’à l’octroi des autorisations.

En effet, la nouvelle organisation s’accompagne de la mise en place de nouveaux processus et outils, à l’instar de la plateforme digitale «CRI-Invest» qui contribue de façon significative à la simplification des procédures et la réduction des délais de traitement des dossiers d’investissement.

«Ce portail transforme en profondeur la relation entre les administrations et les investisseurs, leur permettant de déposer leurs dossiers en ligne, suivre leur évolution en toute transparence et dans le respect des délais, ou encore de prendre rendez-vous avec leurs conseillers», explique le directeur général du CRI.

Si l’année 2020 a été marquée par la pandémie de Covid-19 à l’échelle mondiale, le Maroc a su démontrer sa résilience grâce à la mobilisation de toutes ses forces vives autour de la vision Royale. Dans cette perspective, de nombreuses mesures ont été adoptées au niveau national et régional en matière de relance économique, de protection des entreprises et des emplois, notamment le lancement de produits de garanties destinés aux TPME ou encore la signature de contrats-programmes pour la relance des secteurs les plus impactés.

Ces mesures ont permis de redonner confiance aux opérateurs économiques et de soutenir les secteurs en difficulté dans ce contexte inédit. Ces mesures sont mises en avant dans le magazine du CRI, tout comme l’actualité régionale, les indicateurs macro-économiques, et les secteurs phares.

Le dernier numéro (17) de cette revue est consacré à «l’innovation au service de l’industrie», le plan d’accélération industrielle (PAI), l’industrie 4.0 avec un focus sur l’entrepreneuriat, et les partenariats.

«Nous invitons les investisseurs potentiels à découvrir les évènements économiques phares qui ont marqué l’année 2020 dans la région de Fès-Meknès, ainsi que ses atouts et potentialités, notamment son positionnement stratégique, ses plateformes d’accueil compétitives, son capital humain qualifié et performant et ses secteurs d’activités diversifiés, qui s’inscrivent dans la vision de développement régional», résume Tazi.

Bilan annuel prometteur

Selon le directeur du CRI, «du 01/01 au 31/12, il a été statué sur 285 dossiers en Commission Régionale Unifiée d’Investissement, pour un investissement projeté de 4,97 milliards DH et 11.635 emplois potentiels à créer». Cette Commission se réunit chaque semaine et examine en moyenne 10 dossiers/semaine. En outre, dans le cadre du Comité de Veille Economique Régional, plus de 200 mesures de relance ont été proposées par les différents acteurs. Rien que pour le secteur touristique, 45 mesures ont été formulées par l’ensemble des opérateurs dans le cadre des ateliers sectoriels organisés par le CRI et présentées dans le cadre du Comité. D’autres mesures seront prises sur les volets social, fiscal, investissement et  financement… Le bilan annuel semble très prometteur.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc