×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Fantasia Socks: Des chaussettes fun 100% marocaines

Par Ghizlaine BADRI | Edition N°:5905 Le 15/12/2020 | Partager
Une production locale à Tanger, des modèles inspirés de la culture marocaine
Un développement national et international prévu à court terme
Objectif, 4 à 6 millions de DH de CA fixé à l’horizon 2022
fantasia-socks-chaussette-05.jpg

Les modèles s’inspirent de la culture marocaine, mais également des tendances fortes internationales pour répondre à la demande et toucher les différentes cibles de la marque

Comment inscrire un pan de la culture et du patrimoine marocain sur des chaussettes? C’est l’idée innovante de la jeune pousse «Fantasia Socks», qui a décidé de créer des chaussettes originales aux couleurs flamboyantes, accessibles aux petits et aux grands.

«Les chaussettes Fantasia Socks sont produites au Maroc dans des unités industrielles aux standards internationaux avec une main-d’œuvre marocaine. La marque s’inspire fortement de la culture plurielle et riche du Maroc (chaussettes amazighes, Andalous, Shashiya, Atay, Khemissa…). Nos modèles sont conçus par des designers marocains», indique Hoda Ibn Yaich, fondatrice de la jeune pousse qui a été lancée en octobre 2019. Avec une volonté de rendre la mode plus «fun» et ludique, «Fantasia Socks» a décidé de transformer l’univers de la chaussette en y intégrant une touche de couleurs et de dessins artistiques.

C’est ainsi que la marque de chaussettes «Made in Morocco» a vu le jour avec un investissement en propre de 600.000 dirhams et des dépenses focalisées sur la conception et le contrôle de la qualité, tout en mobilisant l’appui d’un réseau de partenaires pour une production dans des unités industrielles à Tanger.

La stratégie de distribution des produits de la marque est centrée sur le commerce en ligne à travers le site web et les réseaux sociaux ainsi qu’une sélection de points de vente (hôtels, aéroports...) sur le territoire national, choisi en cohérence avec le positionnement de l’entreprise. 

Avec les efforts menés pour enrichir le catalogue et optimiser le sourcing, la startup pour ambition de développer une marque suffisamment forte et compétitive pour s’exporter en Europe et aux Etats-Unis, les deux marchés prioritaires.

«Notre cible étendue inclut principalement les jeunes et les adultes. Toutefois, notre stratégie Communication et Marketing cible plusieurs niches qui regroupent plusieurs cibles des enfants, aux parents, en passant par les grands-parents. Le principe est de créer des modèles de chaussettes qui parlent à toute la famille, par exemple, nous avons les chaussettes Pizza pour les amateurs de pizza et les chaussettes Oreo pour les fans d’Oreo…», ajoute Hoda Ibn Yaich.

Et de poursuivre: «Nous ciblons dans un premier temps les jeunes femmes et les jeunes mamans. Cette cible nous permettrait à terme de proposer une collection spéciale pour les enfants». Avec un objectif de 4 à 6 millions de DH de CA fixé à l’horizon 2022, «Fantasia Socks» a déjà produit 30.000 chaussettes cette année, écoulées sur le marché national à travers plusieurs points de vente à Tanger, Rabat et Casablanca.  Elles sont 3 femmes à dessiner les modèles des produits de la marque, Dalal Ibn Yaich, Ouidad el Khamlichi ainsi que le fondatrice Hoda Ibn Yaich.

«Pour le moment, nous focalisons toute notre énergie pour établir une forte empreinte sur le marché local. En ce qui concerne le marché international, nous sommes en cours de consolidation de notre stratégie», souligne-t-elle. 

«Fantasia Socks» connaît un immense engouement, surtout auprès des Marocains désirant d’afficher leurs personnalités avec des chaussettes qui sortent de l’ordinaire “Freedom of expression”, sans sacrifier la qualité et le confort», conclut Hoda Ibn Yaich.

                                                                          

Bio express

hoda-ibn-yaich-05.jpg

Hoda Ibn Yaich, fondatrice de «Fantasia Socks», est née à Al-Hoceïma en 1985, elle a travaillé depuis 2008 comme responsable administrative et commerciale dans une société immobilière. Après avoir obtenu son Master en management des organisations, à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tanger (FSJEST), elle rejoint l’association «Leaders Club» afin de contribuer au développement humain au profit des jeunes de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. En 2017, elle a décidé de marquer encore plus son empreinte sociétale, en contribuant à l’amélioration de la qualité de vie de personnes défavorisées à travers une opération dans les montagnes de l’Atlas en 2018 qui a remporté un vif succès, avec plus de 460 familles bénéficiaires.

Ghizlaine BADRI

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc