×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Violences aux femmes: Exorbitant le coût financier

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5894 Le 30/11/2020 | Partager
Plus de 2,8 milliards de DH par an
Ils résultent des agressions physiques et sexuelles
Les citadines supportent plus des deux tiers des charges

2,85 milliards de DH! C’est le coût annuel des violences aux femmes. S’ajoutent, bien évidemment, les dégâts psychologiques, l’abandon momentané du travail et la perte du revenu. (Voir L’Economiste du vendredi 27 novembre). Et au moins 22,8% des femmes ont dû supporter des violences physiques ou sexuelles, ce qui se traduit par un coût par victime de l’ordre de 957 DH.

violences-femmes-094.jpg

Part des femmes ayant supporté des coûts parmi les femmes violentées, le coût global de la violence et sa répartition selon le contexte de violence, la forme de violence, le type de coût et le milieu de résidence

Les résultats de l’enquête du HCP menée en collaboration avec les services de l’ONU en 2019, permettent pour la première fois au Maroc d’estimer le coût financier de la violence à l’encontre des femmes et des filles. Il concerne les charges directes et indirectes supportées dans tous les espaces de vie au cours des 12 mois précédant l’enquête.

Fait marquant, les victimes citadines supportent plus de charges que celles du milieu rural: 1.000 DH contre 862. Ce qui s’explique par le recours plus accru  des premières aux soins et diverses réparations. D’ailleurs, le milieu urbain dans le coût économique global de la violence est de 72% (2,05 milliards de DH),  alors que celle du milieu rural est de 28% (792 millions de DH). De même, les coûts directs représentent la majeure partie  82% ou 2,33 milliards de DH contre seulement 18% pour les coûts indirects.

L’espace conjugal s’accapare, à lui seul, plus des deux tiers du coût global de la violence avec une part de 70%, suivi des lieux publics avec 16% et du contexte familial avec 13%. S’agissant des formes de violence, près de 85% du coût global concerne la violence physique (2,4 milliards de DH) et 15,3% celle sexuelle (436 millions de DH).

Dans le détail, le coût direct total de la violence est estimé à 2,3 milliards de DH pour les victimes qui ont effectué des dépenses (20%) suite à l’ensemble des incidents les plus graves subis au cours des 12 mois précédant l’enquête. Près de 85% du coût direct de la violence (1,98 milliard de DH) est lié aux violences physiques et 15% (353 millions de DH) aux violences sexuelles.

Les dépenses engagées pour accéder aux services de santé représentent 42,3% du coût direct. Suivent celles liées aux frais de justice  (25,8%). Les dépenses occasionnées par les réparations des biens endommagés, 17,9% et le coût d’hébergement, 13,5% alors que le recours aux services de la société civile prélève 11 millions de DH.

Parallèlement, le coût indirect résulte surtout de la perte des journées de travail rémunéré. L’enquête l’estime à 517 millions de DH dont 84% relève des violences physiques. Il a été supporté par 8% des victimes. Le contexte conjugal représente 68% du coût indirect global suivi par les lieux publics (18 %) et le contexte familial (11%).

La violence au sein du couple a coûté aux 24% des victimes ayant dû supporter des coûts directs et/ou indirects, 1,98 milliards de DH au cours des 12 mois précédant l’enquête. Ce coût est de 1,67 milliards de DH pour la violence physique et de 308 millions de DH pour celle sexuelle.

femmes-violences-094.jpg

Près de 70% du coût direct de la violence est relevé dans le contexte conjugal (1,63 milliard de DH), 15% dans les lieux publics (356 millions de DH) et 13% dans le milieu  familial (307 millions de DH). Alors que le  coût indirect supporté par 8% des victimes, est estimé à 517 millions de DH. L’essentiel est attribué aux violences physiques : 434 millions de DH

Le coût indirect de la violence conjugale est estimé à 351 millions de DH pour les 10% des victimes qui ont dû arrêter la prise en charge des travaux domestiques, du travail rémunéré et/ou de la scolarisation. Il est imputable aux violences physiques avec 310 millions de DH (88,5%) et aux violences sexuelles avec 40,5 millions de DH (11,5%). Ce coût indirect revient, pour plus de 63%, aux  jours perdus de travail domestique, pour 36% à la perte du temps du travail rémunéré et pour moins de 1% de scolarisation des enfants.

Le coût total lié à la violence familiale, pour les 24,4% femmes concernées, est estimé à 366 millions de DH. Quasiment la totalité de ce coût (94% ou 343 millions de DH) est amputable à la violence physique. Les 6% restants sont attribués à la violence sexuelle.

En termes de coût direct, les incidents de la violence perpétrée sur les filles et les femmes par des membres de la famille (ou de la belle-famille) ont engendré une dépense annuelle de 307 millions de DH, soit 84% du coût total dans ce contexte, supportée par 20,5% des victimes et leurs ménages.

La violence dans les lieux publics n’est pas en reste. Son coût s’élève à 447,6 millions de DH par an, selon les données de l’enquête. Parmi les femmes violentées dans les lieux publics, 16,2% ont effectué des dépenses directes et indirectes au cours des 12 mois précédant l’enquête.

Le coût direct total des incidents de la violence physique et/ou sexuelle dans les lieux publics, pour les 15% des femmes ayant effectué des dépenses, s’élève à 356 millions de DH, soit 80% du coût total. Plus de la moitié de ce coût (52%) est liée au remplacement ou à la réparation des biens endommagés. Le reste pour couvrir les soins de santé et le recours à la justice.

A.G

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc