×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Tunnel Ouarzazate: L’option Ourika se précise

Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5872 Le 26/10/2020 | Partager
Les études géologiques et géotechniques démarrent en mars 2021
Le temps de parcours réduit de 78 minutes pour les véhicules légers et 112 minutes pour les poids lourds
8 ans de travaux après la sécurisation du financement

Pour relier Marrakech à Ouarzazate, le ministère de l’Equipement s’oriente vers l’option Ourika plutôt que Tichka. Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, a tenu récemment une réunion de travail avec ses experts sur l’état d’avancement des études. Selon les éléments d’informations communiqués à L’Economiste, le ministère avait entamé des études sur deux couloirs potentiels.

tunnel-ouarzazate-072.jpg

Des instructions ont été données aux équipes d’experts pour entamer les études géotechniques et géophysiques des trajets relatifs aux tunnels et revoir le niveau d’inclinaison pour tenir compte des spécificités du parc de poids lourds

Le premier concerne le tunnel de Tichka. Les études de définition, notamment sur la faisabilité technique et économique, sont maintenant achevées. Le second se décline à travers un tunnel dans la région d’Ourika. L’étude de l’avant-projet est en cours. Elle comprend les caractéristiques géologiques, hydrologiques, géophysiques et géotechniques.

Elle englobe également les  aspects techniques du tunnel et de ses accès, les équipements, l’exploitation et la sécurité. Il s’agit également d’évaluer l’impact du projet et d’actualiser les implications économiques. Les études relatives au tunnel Ourika doivent encore se poursuivre après la réalisation des investigations géotechniques et géophysiques complémentaires. Un travail qui doit se poursuivre jusqu’à fin décembre 2022.

Lequel des deux projets de tunnels sera privilégié en fin de compte? L’analyse comparative entre les deux options, «en termes de risques techniques, d’amélioration des conditions de la circulation ainsi que sur le plan de l’impact socioéconomique penche en faveur du tunnel de l’Ourika».

Sur le plan géologique et tectonique, «le site du tunnel de Tichka présente plus de risques techniques liés à l’instabilité des couches traversées». Par contre, sur le plan socioéconomique, le scénario du tunnel de l’Ourika est beaucoup  plus intéressant avec un taux de rentabilité interne autour de 10% contre 5% pour le tunnel de Tichka.

Toujours au niveau de l’Ourika, l’itinéraire Marrakech-Ouarzazate sera sécurisé à travers la création d’une alternative «sûre et viable» à la RN9. Les conditions de circulation entre les deux villes devraient être nettement améliorées avec une réduction de la distance de 54 km et un temps de parcours réduit de 78 minutes pour les véhicules légers et de 112 minutes pour les poids lourds. En revanche, la réduction de la distance via le tunnel de Tichka n’est que de 7,5 km. Ce qui ne permet qu’un gain de temps de 20 minutes pour les véhicules de tourisme et de 29 minutes pour les poids lourds.

L’appel d’offres relatif aux investigations géologiques, géotechniques et géophysiques devrait être lancé en novembre prochain. Les études devraient démarrer en mars 2021 et durer 12 mois.

Reste maintenant le nerf de la guerre. Le ministère de l’Equipement explique que «le lancement des travaux, qui nécessiteront une durée minimale de 8 ans, est tributaire des possibilités de financement qui seront arrêtées par le gouvernement».

D’ailleurs, une étude sur le mode de financement sera lancée dès la fin des investigations techniques. L’objectif étant d’examiner les différentes options de financement possibles pour le projet, notamment le partenariat public-privé. Pour le gouvernement, «c’est une alternative à prospecter et à privilégier».

                                                                       

185.000 km2 à désenclaver

tunnel-dourika-072.jpg

Le projet de tunnel envisagé au niveau d’Ourika est semblable en plusieurs points à celui du Mont Blanc, reliant la France et l’Italie sur le plan de la longueur, de l’absence d’alternative pour un franchissement en surface… (Ph. AFP)

La construction d’un tunnel pour relier Marrakech à Ouarzazate est une doléance récurrente depuis plusieurs décennies. L’infrastructure permettrait de désenclaver une importante région qui présente un grand potentiel économique, mais qui reste pénalisée par son enclavement. Le tunnel doit permettre de franchir la chaîne du Haut Atlas pour faciliter la connexion entre «les pôles économiques que sont Marrakech et Ouarzazate, en évitant la route du col du Tizi N’Tichka (2.260 m) et 60 km de routes montagneuses. Le tunnel est un ouvrage structurant pour une région qui s’étend sur 185.000 km2, soit presque un quart du territoire national, abritant 2,3 millions d’habitants. La région englobe les provinces d’Errachidia, Ouarzazate, Zagora, Tinghir, Tata et Taroudant qui seront connectées au réseau autoroutier grâce au tunnel.
Le projet permettra de contribuer au désenclavement de la région et la promotion de son développement économique et social qui enregistre une nouvelle dynamique via des projets d’envergure, «notamment dans le domaine des énergies renouvelables et touristiques et probablement minier dans le futur».

Hassan EL ARIF

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc