×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Dossier Spécial

Master: Pas de nouvelles filières, mais une offre bien garnie

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5871 Le 23/10/2020 | Partager
Les accréditations en stand-by cette année, sauf quelques exceptions
996 parcours proposés dans les établissements publics
Les facs de droit arrivent en tête, avec plus de 30% du portefeuille global

Les universités n’ouvrent pas de nouvelles filières cette année. Le département de l’Enseignement supérieur avait pris la décision d’arrêter les accréditations de parcours l’an dernier, afin de préparer la réforme du bachelor.

Sauf que cette réforme a été mise en stand-by cette année en raison de la crise pandémique. Des exceptions sont, cependant, accordées pour les filières lancées dans le cadre de la coopération internationale, ou pour des diplômes non existants dans certains établissements.

sciences-humaines-071.jpg

En termes de champ disciplinaire, les lettres, sciences humaines et arts arrivent troisièmes derrière les sciences juridiques, économiques, sociales et de gestion et les sciences et techniques, qui accaparent chacun plus de 35% du total

«A la faculté polydisciplinaire de Ouarzazate, par exemple, nous avons accrédité deux filières de master, car il n’en existait pas», témoigne le président de l’université d’Agadir, Abdelaziz Bendou. La faculté de droit de Kénitra, aussi, ouvre un master cette rentrée pour ses nouveaux licenciés. Le gel des nouvelles formations est-il sans conséquences?

De l’avis des chefs d’établissements contactés par L’Economiste, l’offre universitaire est déjà bien garnie, avec une large couverture de tous les champs disciplinaires. «Nous avons un ou deux projets de filières déposés pour accréditation et qui attendent le feu vert du ministère. Mais sinon, nous ne sommes pas vraiment handicapés, car nous couvrons pratiquement tous les domaines du management et de l’économie. Nous disposons de suffisamment de formations», témoigne Abdellatif Komat, doyen de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Casablanca Aïn Chock.

Les concours à partir du 26 octobre

universites-historiques-071.jpg

Les filières sont accréditées pour une durée de trois ans. Celles qui arrivent à terme cette rentrée 2020-2021 bénéficieront d’une prorogation exceptionnelle d’une année. «Toutefois, certaines ne seront probablement pas rouvertes. Des enseignants estiment que leurs formations ne peuvent être reconduites, parce que le marché n’est plus demandeur», relève Yahia Boughaleb, président de l’université d’El Jadida.

A cause du retard enregistré sur le calendrier des examens, les concours ont été retardés. Ils seront organisés entre le 26 octobre et le 16 novembre. Les appels à candidature ont déjà été lancés. Pour 2020-2021, quelque 996 filières de masters (recherche), masters spécialisés (professionnalisants) et masters en sciences et techniques  sont proposées dans le public, contre 978 en 2019-2020, soit seulement 18 supplémentaires.

Les masters sont les plus nombreux (621), suivis des masters spécialisés (300) et de ceux en sciences et techniques relevant des FST (75). Les facultés à accès ouvert (droit, sciences, lettres, polydisciplinaires et chariâa) concentrent l’essentiel de l’offre, avec une part de plus de 82%. Les facs de droit arrivent en tête, avec 30,4% du portefeuille global (303 filières), suivies de celles de lettres (207), puis de celles de sciences (197).

Ahlam NAZIH

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc