×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

L’université d’Oujda délocalise ses examens

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5847 Le 21/09/2020 | Partager
16 centres mobilisés dans la région pour 64.000 étudiants
Ils couvrent toutes les villes et agglomérations
La fac de droit démarre ses évaluations le 28 septembre

Au lieu de passer les examens de la session ordinaire dans les établissements à accès ouvert de l’université Mohammed premier (UMP) à Oujda et Nador, les 68.000 étudiants de l’Oriental passent leurs épreuves dans des centres délocalisés. Pandémie oblige. La décision prise par l’UMP rentre dans le cadre de la prévention contre  toute propagation du coronavirus. L’Oriental, longtemps épargné du coronavirus commence à connaître une recrudescence inquiétante.

luniversite-doujda-047.jpg

L’université Mohammed Ier a pris une panoplie de mesures pour éviter tout risque de contamination des étudiants, du personnel administratif et des enseignants (Ph. A.K)

Pour réussir cette délocalisation, et éviter tout cluster pandémique, 16 centres de proximité ont été dotés d’équipements propres aux centres d’examen. Ils ont également été renforcés en ressources humaines spécialisées dans l’organisation des examens. Les centres couvrent toutes les villes de la région, de Driouch à Figuig. Même les petites agglomérations ont bénéficié de cette déconcentration. C’est le cas des localités de Tamssamane, Dar El Kebdani, et Ben Tayeb.

«Ces centres d’examen de proximité ont été soigneusement choisis, en parfaite collaboration avec les autorités locales, afin de permettre aux étudiants de passer leurs examens dans leurs propres villes et éviter d’éventuels risques de contamination», précise Yassine Zarhloule, président de l’UMP. Et d’ajouter que l’UMP demeure fortement mobilisée pour assurer le bon déroulement des examens, dans le respect strict des mesures et procédures sanitaires. 

Ce contexte particulier a nécessité des mesures sanitaires indispensables: désinfection quotidienne de tous les centres, distribution de 20.000 bavettes aux étudiants qui n’en possèdent pas, mise à disposition de bornes et distributeurs de gel hydroalcoolique, prise automatique des températures, respect de la distanciation physique au niveau de toutes les salles et amphis… Des mesures préventives réalisées en coordination avec le Croissant-Rouge marocain.

Les examens reportés de la session normale se sont déroulés à la faculté des sciences du 7 au 14 septembre. Ils se tiennent actuellement à la faculté de lettres (du 14 au 26 septembre). Ceux de la faculté de droit seront organisés du 28 septembre au 7 octobre 2020.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc