×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Déconfinement: Reprise partielle pour la moitié des entreprises

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5815 Le 03/08/2020 | Partager
Seul un tiers des établissements a retrouvé un rythme normal
44% des entreprises seulement ont repris la totalité de leurs effectifs

Près de la moitié des entreprises ne sont pas suffisamment capitalisées pour reprendre leurs activités, 13% déclarent être fortement endettées et un peu plus de la moitié ne pourront commencer à rembourser leurs dettes qu’après un an au moins… L’état des lieux dressé par l’étude du Haut Commissariat au Plan sur «la reprise d’activité des entreprises suite à la levée du confinement» est loin d’être réjouissant.
L’activité reprend lentement et plus de la moitié des entreprises prévoient un retour à un rythme régulier avant la fin de l’année. Avec le déconfinement 84,6% des entreprises ont repris leur activité. 
Dans le détail, 32,4% d’entre elles estiment avoir retrouvé le rythme normal, 52,2% partiel alors que 15,4% sont toujours en arrêt. Ce sont surtout les grandes entreprises qui sont sur un rythme normal. 
Du moins pour 40% d’entre elles contre 35% des PME et 31% des TPE. A l’export, les deux tiers des établissements  ont repris leurs activités mais seuls 18,6% d’entre eux  normalement.
L’enquête du HCP a été menée du 3 au 15 juillet auprès de 4.400 entreprises organisées représentant l’ensemble des unités opérant dans les secteurs de l’industrie, de la construction, de l’énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers.

  • Une activité normale dans les 6 mois 
delai_necessaire_pour_le_retour_normal.jpg
 

Avant la fin de l’année, plus de la moitié des entreprises en cours de reprise atteindraient leur niveau normal d’activité. C’est l’un des principaux résultats de l’enquête HCP. Dans le détail, 56% estiment y parvenir au plus tard dans les 6 mois et 44% prévoient que le processus prendrait au moins une année.  Dans l’industrie, le délai ne devrait pas dépasser 6 mois pour deux tiers des entreprises. Pareil dans la construction alors que dans les services et le commerce cette proportion est de 55% et 50% respectivement. 

  • Plus de 4 entreprises sur 10 ont repris tous leurs salariés
hcples_entreprises_qui_ont_reduit_les_effectifs_par_branche.jpg
 

Durant le confinement, 49,8% des entreprises organisées ont réduit temporairement leurs effectifs et 9,6% d’entre elles l’ont fait de manière définitive. Avec le déconfinement, 8 entreprises ayant réduit leurs effectifs sur 10 ont récupéré tout ou partie des effectifs.  Et seules 44% ont récupéré la totalité de leurs employés. Cette proportion est quasiment la même par catégorie d’entreprises mais diffère selon la branche d’activité: 64% dans les industries chimiques et parachimiques, 56% dans les industries du textile et 41% dans les industries métalliques et mécaniques. Dans l’hébergement et la restauration, le tiers des entreprises auraient récupéré totalement leurs employés. Ce sont surtout les personnes non qualifiées qui n’ont pas pu reprendre leur travail. Pour 61% des chefs d’entreprises, le retour au niveau normal de l’emploi se ferait avant la fin de l’année. 

  • Baisse de la demande, la principale contrainte
principales_contraintes_a_la_reprise_normale_dactivite_des_entreprises.jpg
 

Parmi les freins à une reprise normale de l’activité figure la baisse de la demande locale. Elle est citée par 76,6% des entreprises opérant principalement dans la construction et les activités tournées à l’export. Viennent ensuite les craintes liées à un retour au confinement pour 7 entreprises sur dix et les difficultés financières pour 62,3% d’établissements. Celles-ci sont liées à la trésorerie ou à la couverture des charges d’exploitation. 
Par ailleurs, avec la crise, les entreprises ont revu leur mode d’organisation: flexibilité des modalités de travail (télétravail, travail en alternance...), processus de digitalisation…etc.  

  • Des investissements reportés, d’autres réduits 
hcpprevisions_dinvestissement_des_entreprises_par_categorie.jpg
 

Les entreprises ne réaliseront pas tous les investissements programmés en 2020. C’est le cas pour 67% d’entre elles. Dans le détail, 29% prévoient un report, 17% une annulation et 21% une réduction. Par branche d’activité, 83% de celles opérant dans les industries électriques et électroniques déclarent surseoir ou réduire leurs investissements, 75% dans les branches du transport et entreposage et de 68% pour la construction.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc