×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Fnideq se prépare aux estivants

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5777 Le 08/06/2020 | Partager
Aménagements des accès aux plages, entretien de la voirie et des espaces verts, etc.
Le tourisme, la seule issue après l’interdiction du commerce transfrontalier

La saison d’été approche et les destinations balnéaires du nord se préparent. Parmi elles, Fnideq, qui a démarré une remise à niveau de ses installations balnéaires pour se parer, prête, à l’arrivée des premiers estivants dès la levée du confinement.

fnideq-077.jpg

Fnideq, dont la seule issue reste le tourisme, se prépare, malgré la crise du Covid, à accueillir les estivants (Ph. Adam)

La commune de Fnideq a entrepris un programme à la hauteur de ses ambitions pour préparer la ville et la sortir de sa torpeur. L’une des premières interventions a été la remise à niveau des accès aux plages. Ces accès ont été remis et reconstruits pour permettre un accès aisé avec des escaliers en béton et des rambardes construites en mur de briques au lieu des habituelles en fer forgé, peu résistantes à la corrosion.

La commune s’est aussi attaquée à la voirie qui a subi une cure de jouvence à certains endroits avec la refonte du pavé des trottoirs et le remplissage des nids de poule de plusieurs chaussées. Le mobilier urbain a également été repeint pour lui redonner un air de jeunesse, en plus des espaces verts qui ont eu droit à une vaste opération d’entretien.

Désormais, la ville de Fnideq mise énormément sur le tourisme pour se sortir de la crise économique dans laquelle elle est plongée depuis l’arrêt du commerce transfrontalier avec Sebta, dont elle vivait principalement.

L’interruption brusque de cet échange depuis le début d’année a provoqué une crise sans précédent minant les bases de l’économie locale. Plusieurs milliers de travailleuses et de travailleurs qui vivaient tant bien que mal du transport de marchandises à travers la frontière se sont retrouvés au chômage forcé. Plusieurs initiatives avaient été annoncées dont celle d’une zone commerciale, mais la crise du Covid-19 et le confinement ont bouleversé la donne amplifiant l’étendue des dégâts.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc