×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

EnR: Comment accélérer la contribution du privé

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5692 Le 06/02/2020 | Partager
Noor PV II: Un pas de plus dans la concrétisation de la loi 13-09
Une capacité globale d’environ 400 MW répartie sur neuf sites
enr-092.jpg

Le choix des sites repose sur l’adéquation à la technologie solaire, l’accessibilité, la topographie, l’impact socio-environnemental du projet

Un programme photovoltaïque d’une capacité globale d’environ 400 MW décliné sur neuf sites: Boujdour, Laâyoune, Taroudant, Kelâa des Sraghna, Lakhtatba, Bejaâd, El Hajeb, Guercif et Midelt. Tel sera configuré le maillage des projets solaires de technologie photovoltaïque «PV» du programme multi-sites Noor PV II de Masen (phase 1). Un programme initié par le ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement et Masen, dans le cadre du plan Noor.

«Chacun des sites pourra accueillir des projets d’une capacité maximale de 40 MW. Par ailleurs, il est envisagé que chaque site soit composé de plusieurs lots pouvant accueillir des puissances entre 5 et 20 MW. Aussi, est-il prévu de limiter le nombre de lots dont pourra bénéficier un seul développeur en tenant compte de la demande totale», précise l’Agence Masen, qui table sur une forte participation des acteurs marocains et un taux d’intégration industrielle «relativement important».

A la clé, la promotion d’emplois locaux lors des phases de développement, la construction et exploitation de projets composant le programme. L’enjeu est d’accélérer l’implémentation et le développement de projets privés ou encore encourager l’implication des opérateurs dans le développement d’installations de production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables.

Le programme est développé dans le cadre de la loi 13-09. L’annonce de l’appel à manifestation d'intérêt (AMI) a été faite le 30 janvier dernier, à l'adresse des opérateurs privés porteurs de projets solaires. Toutefois, la liste des sites potentiels est donnée à titre indicatif et ne sera confirmée que lors de l’appel à projets qui suivra l’appel à manifestation d’intérêt.

«La date limite de réception de l'AMI est fixée au 28 février prochain. La publication de l’appel à projets est prévue pour le deuxième trimestre, et la notification des attributaires au deuxième semestre», précise Masen. L’AMI vise, dans un premier temps, à identifier l’intérêt des opérateurs privés à participer à l'appel à projets qui sera publié ultérieurement.

Outre les sites, Masen mettra à disposition des acteurs les infrastructures d'interconnexion, l'accès au réseau national à accorder par l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) et des études de qualification (études topographiques, géotechniques, sismiques, hydrauliques...) ainsi que des données solaires relatives aux sites.

M.Ko.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc