×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    La TPME capte le gros des crédits garantis

    Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5677 Le 16/01/2020 | Partager
    Trois banques représentent les 2/3 du portefeuille
    Le commerce, l’industrie et le BTP, les activités bénéficiaires
    tpme-077.jpg

     Sur l’exercice écoulé, l’activité de crédit par signature en faveur des TPME  a progressé de 31% par rapport à 2018, totalisant plus de 14,3 milliards de DH de garantie, pour un volume de crédit de 26,4 milliards de DH

    26,4 milliards de DH. C’est le montant des crédits mobilisés, l’année passée, en faveur de la TPME. Un chiffre qui s’appuie sur les engagements de la Caisse centrale de garantie dont le volume s’est établi à plus de 14,6 milliards de DH. Ces résultats traduisent l’évolution de l’offre-produits mise en place par la CCG, il y a une année.

    Pour sa part, l’activité de crédit par décaissement (cofinancement) a enregistré, durant le même exercice, un volume de prêts  conjoints mobilisés de 838 millions de DH. Cette activité a pour objectif d’appuyer les programmes d’investissement promus essentiellement par les entreprises industrielles et exportatrices ou celles opérant dans l’économie verte. Au titre de cet exercice, l’activité de crédit (aussi bien par signature que par décaissement) a principalement profité aux secteurs du commerce (29%), de l’industrie (24%) et du BTP (22%).

    En termes de répartition des crédits par établissements bancaires, trois concentrent plus des 2/3 des montants : Attijariwafa bank (26%), BMCE Bank (25%) et le  Groupe Banque Populaire (21%). En ce qui concerne le nombre de dossiers, Attijariwafa bank accapare 61% du portefeuille en faveur de la TPME, suivie du Groupe Banque Populaire avec 13% des crédits et BMCE Bank avec 10%.

    A noter  que c’est la TPME qui a enregistré la performance la plus remarquable en totalisant 27.400 crédits octroyés. Fait marquant, la startup enregistre également une percée en 2019. Environ 115 unités ont bénéficié des mécanismes d’intervention du «Fonds Innov Invest».

    C’est le double par rapport à 2018. Même si le montant global reste encore modeste, l’évolution du nombre des bénéficiaires est prometteur. Surtout parmi les startups opérant principalement dans les secteurs des FinTech, GreenTech, MedTech et EdTech.

    Deux ans après la mise en place du Fonds Innov Invest, pas moins de 170 startups ont été accompagnées financièrement, ce qui représente 57% des objectifs assignés à ce Fonds sur 5 ans. Ce dispositif de financement est dédié  aux porteurs de projets innovants durant leurs phases initiales de développement. Lancé fin 2017, il cible le financement de 300 startups sur 5 ans, via des instruments couvrant chaque phase de leur cycle de vie.

    A.G.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc