×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5668 Le 03/01/2020 | Partager

    ■ USA/Iran: L’Irak sous tension
    L'attaque des pro-Iran sur l'ambassade américaine à Bagdad a duré moins de deux jours, mais elle pourrait avoir des conséquences durables pour l'appareil sécuritaire de l'Irak et ses liens diplomatiques, selon des spécialistes. Si la violence a cessé à Bagdad, l'escalade entre l'Iran et les Etats-Unis se poursuit. Le président Donald Trump a menacé de faire payer le «prix fort» à l'Iran accusé d'avoir «orchestré l'attaque de son ambassade». Et Téhéran a convoqué le représentant de la Suisse chargée des intérêts américains en Iran. Washington a annoncé que les activités consulaires de l'ambassade étaient suspendues «jusqu'à nouvel ordre». Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a annoncé reporter une tournée en Ukraine, au Bélarus, au Kazakhstan et à Chypre, pour suivre la situation en Irak. Si Trump a assuré ne pas s'attendre à une guerre avec Téhéran, Washington a déployé 750 soldats supplémentaires au Moyen-Orient, «très probablement» pour être envoyés ensuite en Irak, selon un responsable américain.

    ■ Tunisie: Le gouvernement formé
    Le Premier ministre tunisien Habib Jemli, désigné par le parti d'inspiration islamiste Ennahdha, a annoncé jeudi 2 janvier la composition de son gouvernement formé de personnalités indépendantes, après l'échec des négociations avec les partis politiques. Plusieurs membres du gouvernement, qui doit être approuvé par le Parlement, ne sont pas connus du public. Le cabinet est composé de 28 ministres dont quatre femmes. Cette annonce intervient après plusieurs jours de confusion. Jemli ayant annoncé à plusieurs reprises avoir finalisé sa liste mais celle-ci n'a été finalement signée par le président Kais Said que jeudi. Habib Jemli, un compagnon de route d'Ennahdha désigné mi-octobre pour former le gouvernement, a consulté pendant deux mois partis, syndicats et personnalités nationales sans parvenir à convaincre suffisamment de partis pour constituer une coalition.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc